comprendre-facilement.fr
Symptômes à ne pas ignorer chez les enfants
Santé

Symptômes à ne pas ignorer chez les enfants : définition, cause, symptômes, traitement

Les saignements, fractures, fièvres élevées, éruptions cutanées bizarres sont autant de constats qui font que, chaque année, des centaines de milliers de parents filent consulter les services d’urgence. C’est la réalité : les parents s’inquiètent de la santé de leurs enfants. Une chose est certaine : en tant que parents, vous savez tout sur vos enfants (leurs habitudes, leurs routines, leurs difficultés). Vous serez donc en mesure de repérer pratiquement tout problème. à titre complémentaire, pensez à ajouter les symptômes suivants à votre radar parental : Vous pourrez souhaiter consulter un médecin si ces symptômes persistent.

Absence de réaction aux bruits forts

Les nouveaux nés et les bébés ne peuvent pas vous dire qu’ils n’entendent pas bien. Et en règle générale ils ne réagissent pas à tous les stimuli d’une manière prévisible pour les adultes. Les dépistages auditifs des nouveaux nés sont obligatoires dans beaucoup d’états, mais pas dans tous. Si vous remarquez que votre bout de chou n’est pas importuné par les bruits forts, ou qu’il ou elle ne semble pas réagir, prenez rendez-vous avec votre pédiatre pour vérifier si l’enfant n’est pas atteint d’un éventuel trouble de l’audition.

perte auditive

En grandissant, les enfants sont exposés à des lecteurs de musique personnels, à des équipements stéréos, jeux vidéos et téléviseurs dont les taux de décibels sont élevés : ils se peut qu’ils mettent leur appareil auditif en danger. En effet, environ un adolescent sur trois présente une perte auditive à un titre ou à un autre. C’est plus de deux fois le taux constaté il y a seulement dix ans. Veillez à faire maintenir le niveau sonore à un niveau sans risque : les lecteurs MP3 ne doivent par exemple jamais aller au-delà de la moitié du volume. Il en va de même pour le téléviseur, les jeux vidéos et les films. Dans toute la mesure du possible, limitez le temps passé à proximité de sources de bruits élevés.

Vision et attention

Encore une fois, les bébés ne vont pas vous dire que leur vision est trouble, ou qu’ils ne parviennent pas à fixer leur regard. Vous pouvez cependant le déterminer par vous-même. Si votre bébé n’arrive jamais à fixer des objets, ou s’il ou elle a du mal à trouver des objets proches (votre visage ou votre main par exemple), consultez votre pédiatre. Pour les enfants en âge scolaire, pensez à repérer la présence éventuelle de signes tels que les plissements des yeux, le regard qui louche, les problèmes de lecture, ou le fait de s’asseoir trop près du poste de télévision. Si votre enfant ne réussit pas bien en classe, pensez à lui demander si il ou elle lit bien ce qui est écrit au tableau. Beaucoup d’enfants sont considérés comme médiocres ou perturbateurs , voire diagnostiqués comme atteints de trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA), alors qu’ils souffrent simplement d’une mauvaise vision non diagnostiquée. Les frottements constants des yeux (quel que soit l’âge) constituent un autre signe potentiel de problèmes de vision.

Forte fièvre et mal de tête sévère

Les enfants ont souvent des poussées de fièvre dues à divers problèmes (depuis les maux d’estomac, en passant par des virus dont la période d’activité n’excède pas 24 heures, ainsi que des infections mineures, par exemple). Mais si une forte fièvre s’accompagne d’un mal de tête si sévère que l’enfant a du mal à maintenir les yeux ouverts, il peut s’agir d’une indication d’un problème plus grave. Consultez immédiatement votre pédiatre afin d’exclure une méningite (inflammation des membranes entourant le cerveau et la moelle épinière). Si la maladie est repérée suffisamment tôt, le traitement peut prévenir des complications graves, voire un décès.

Douleurs abdominales

Les douleurs stomacales peuvent être courantes chez certains enfants, en particulier s’ils s’adaptent à un nouveau régime alimentaire, goûtent de nouveaux aliments ou s’ils ont simplement une crise de foie. Mais si vous remarquez une gêne plus importante chez votre enfant (par exemple une douleur abdominale localisée sur le côté inférieur droit, des vomissements, une diarrhée et une sensibilité au toucher au niveau du ventre, il peut s’agir d’un problème plus important tel que l’appendicite. La principale différence entre une appendicite et une grippe intestinale, c’est que pour l’appendicite, la douleur s’aggrave dans la durée.

Fatigue extrême

Si votre enfant présente des signes de fatigue, ou s’il ou elle ne semble pas avoir toute l’énergie qu’il ou elle possède habituellement, il peut y avoir un problème.. La fatigue extrême peut être due à plusieurs causes ; n’écartez pas ces plaintes comme de simples symptômes dus à des nuits trop courtes ou à l’adolescence. Votre médecin effectuera une recherche parmi un certain nombre de possibilités, au nombre desquelles l’anémie, la malabsorption (de nutriments), les maux de tête, ainsi que la dépression. Il est important, en particulier pour les adolescents, de donner à votre enfant la possibilité de parler avec le médecin sans que vous vous trouviez dans la pièce. Il est possible que votre enfant ne se sente pas suffisamment à l’aise pour aborder devant vous certains problèmes de santé ou sociaux.

Troubles respiratoires

Environ 10 pour cent des enfants souffrent d’asthme aux états-Unis. C’est plus de deux fois le taux constaté il y a seulement 20 ans. Les signes révélateurs incluent notamment : des troubles respiratoires pendant qu’ils jouent ou qu’ils pratiquent un exercice physique, un son sifflant à l’expiration, l’essoufflement, ou une difficulté à récupérer d’une infection respiratoire. Les raisons pour lesquelles certains enfants sont sensibles aux éléments déclencheurs de l’asthme et d’autres non restent un mystère. Le traitement ne guérit pas l’asthme, mais il contribue à réduire les symptômes ou arrête les crises d’asthme lorsqu’elles se produisent. Si vous constatez que votre enfant a des problèmes respiratoires, consultez votre pédiatre.

Perte de poids

Toute perte de poids inexpliquée est un problème. L’un des premiers signes de nombreux problèmes, cancer compris, est une perte de poids inexpliquée. Il est important de consulter le pédiatre de l’enfant et de lui faire part le plus tôt possible de ce problème de perte de poids.

Soif extrême

Si l’enfant passe des heures à courir et à faire du sport, il va devoir s’hydrater correctement. Cependant, une soif extrême peut signaler un autre type de problème. Si vous remarquez que votre enfant ne cesse pas de vouloir boire de l’eau sans jamais paraître parvenir à étancher sa soif, consultez votre médecin et demandez-lui son avis au sujet du diabète. Plus de 15 000 enfants font l’objet d’un diagnostic de type 1 tous les ans. Une soif excessive est l’un des signes qui permettent de repérer le diabète.

A lire aussi

CBD et sommeil : les axes pour comprendre comment agit cette substance

administrateur

Les tics transitoires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Une alimentation saine pour les seniors

Irene

L’angine de Ludwig : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Agranulocytose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Érythème fessier du nourrisson : définition, cause, symptômes, traitement

Irene