comprendre-facilement.fr
Uropathie obstructive
Santé

Uropathie obstructive : définition, cause, symptômes, traitement

L’uropathie obstructive est une pathologie caractérisée par une inversion du sens de l’écoulement de l’urine. Au lieu de s’écouler depuis les reins vers la vessie, l’urine reflue vers les reins. Un reflux signifie littéralement un écoulement d’un liquide vers l’endroit d’où il provient .

Le reflux d’urine en cas d’uropathie obstructive est causé par un blocage dans l’uretère, un tube qui transporte l’urine entre les deux organes. L’uropathie obstructive peut causer un gonflement et d’autres dommages affectant un rein ou les deux.

Ce trouble peut toucher les hommes et les femmes à n’importe quel âge. En fait, il peut même affecter un enfant en gestation.

Causes

L’uropathie obstructive peut être causée par des facteurs variés. La compression dans la cavité abdominale en direction des reins est l’une des principales causes de l’uropathie obstructive (Manuels Merck, 2007). La compression peut endommager les reins et les uretères qui transportent l’urine vers la vessie.

Des blocages temporaires ou permanents de l’uretère peuvent avoir été causés par :

  • des blessures telles qu’une fracture du bassin
  • un cancer étendu aux reins, à la vessie, à l’utérus ou au côlon
  • des maladies du tube digestif
  • des calculs rénaux
  • des caillots sanguins

Des troubles du système nerveux peuvent également causer une uropathie obstructive. Ceci se produit lorsque les nerfs responsables du contrôle de la vessie ne fonctionnent pas correctement. L’utilisation de médicaments neurogènes pour contrôler une vessie hyperactive peut également causer une uropathie obstructive dans certains cas.

Une hypertrophie de la prostate peut causer une uropathie obstructive chez les hommes. Les femmes enceintes peuvent également souffrir d’un reflux d’urine en raison du poids additionnel du fœtus faisant pression sur la vessie. Cependant, une uropathie induite par la grossesse est très rare.

Symptômes

Le début de l’uropathie obstructive peut être très rapide et aigu, ou lent et progressif. Vous ressentirez des douleurs dans la région abdominale, d’un côté ou des deux de votre corps. Le niveau et l’emplacement de la douleur varient selon la personne, notamment si un rein ou les deux reins sont affectés. De la fièvre, de la nausée et des vomissements sont également des symptômes fréquents de l’uropathie obstructive. Vous constaterez peut-être un gonflement ou une grande sensibilité dans les reins lorsque de l’urine remonte vers ces organes.

Un changement dans vos habitudes en matière de miction peut indiquer un blocage de l’uretère. Symptômes possibles :

  • difficulté à uriner
  • écoulement ralenti, avec un très faible débit
  • besoin d’uriner fréquemment, en particulier la nuit
  • impression que la vessie n’est pas vide
  • réduction des mictions
  • présence de sang dans l’urine

Vous ne constaterez peut-être pas de diminution du volume d’urine expulsé si un rein seulement est bloqué. Habituellement, les deux reins doivent être affectés par un blocage au moins partiel pour produire un impact sur le débit d’urine.

Symptômes chez l’enfant à naître

L’uropathie obstructive peut affecter un enfant à naître. L’un des signes d’obstruction chez un enfant à naître est un taux de liquide amniotique plus faible que la normale dans l’utérus. L’urine est l’un des composants du liquide amniotique. Un fœtus avec une uropathie obstructive ne peut pas uriner en dehors de son corps. Le volume du liquide amniotique diminue alors.

Diagnostic

Votre médecin diagnostiquera une uropathie obstructive avec une échographie. Des scintigrammes de la région du bassin montreront si l’urine reflue vers les reins. Des outils d’imagerie peuvent également indiquer les blocages au médecin.

Traitement

L’élimination de l’obstruction de l’uretère bloqué est le but principal du traitement.

Chirurgie

Les masses telles que des tumeurs cancéreuses, des polypes ou du tissu cicatriciel se formant dans l’uretère ou autour de lui doivent être retires par la voie chirurgicale. Après que le blocage aura été éliminé de l’uretère affecté, l’urine peut recommencer à couler librement jusqu’à la vessie.

Pose d’une endoprothèse

Une forme de traitement moins intrusive est le placement d’une endoprothèse dans l’uretère ou le rein bloqué. Une endoprothèse est un tube en mailles qui élargit l’intérieur de l’uretère ou du rein qui est bloqué. L’introduction d’une endoprothèse peut être une solution pour les uretères qui deviennent plus étroits à cause de la formation de tissu cicatriciel ou pour d’autres raisons. Les endoprothèses sont insérées dans l’uretère avec un tube flexible appelé cathéter. Le cathétérisme est généralement effectué après administration d’un médicament engourdissant mais sans anesthésie générale. Dans certains cas, il est possible qu’un sédatif vous soit administré lors du processus.

Traitement pour les enfants à naître

Une obstruction fœtale peut être traitée dans l’utérus dans certains cas. Votre médecin pourra placer un système de drainage de dérivation dans la vessie de votre bébé dans l’utérus. Ceci permettra de drainer l’urine dans le sac amniotique. Ce traitement fœtal n’est habituellement effectué que lorsque les reins du bébé semblent endommagés de façon irréversible (Université du Michigan). Le plus souvent, la fonction rénale et les uretères bloqués sont réparés après la naissance du bébé.

Pronostic

Le pronostic pour l’uropathie obstructive est plus favorable si seulement un rein est affecté que si les deux reins le sont. Les personnes dont un seul rein est obstrué risquent moins de souffrir d’une uropathie chronique. Les personnes ayant des obstructions récurrentes dans un rein ou dans les deux reins sont plus susceptibles de subir des lésions importantes aux reins. Les lésions rénales peuvent être réversibles ou peuvent rester inchangées en fonction de l’état de santé général de la personne concernée.

A lire aussi

Intervention chirurgicale de réparation d’une hernie ombilicale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Asthme allergique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Complications de l’épilepsie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tests de l’état mental : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hépatite D : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Symptômes de la démence : définition, cause, symptômes, traitement

Irene