comprendre-facilement.fr
Trouble de la personnalité
Santé

Trouble de la personnalité limite : définition, cause, symptômes, traitement

Le trouble de la personnalité limite est une maladie mentale qui se développe au cours de l’adolescence ou chez le jeune adulte. Il est caractérisé par l’instabilité émotionnelle, des comportements impulsifs, une déformation de l’image de soi et une instabilité des rapports avec autrui. Environ 5,9 % des gens développent un trouble de la personnalité limite.

Causes

Les causes précises du trouble de la personnalité limite n’ont toujours pas été établies. De multiples facteurs peuvent y contribuer. Et notamment les suivants :

Facteurs génétiques

Le trouble de la personnalité limite peut être d’origine génétique. Une étude scientifique consacrée aux jumeaux et au trouble de la personnalité limite laisse penser qu’il est fort possible qu’il s’agisse d’une pathologie héréditaire. Selon une autre étude, il est possible que certains traits de personnalité, tels que l’agressivité et l’impulsivité, caractéristiques du trouble de la personnalité limite soient héréditaires.

Facteurs environnementaux

Un développement dans un environnement instable, marqué par des abus ou des négligences peut être à l’origine d’un trouble de la personnalité limite, ou peut être un facteur de développement d’un tel trouble.

Anomalies de la sérotonine

Des anomalies de production de la sérotonine (hormone régulatrice de l’humeur) peuvent vous rendre plus vulnérables au trouble de la personnalité limite.

Risques

Vous courez le risque de développer un trouble de la personnalité limite lorsque :

  • un membre de votre famille présente un trouble de la personnalité limite ;
  • vous avez souffert d’instabilité ou de vulnérabilité émotionnelle au cours de votre enfance ;
  • les personnes qui vivaient avec vous lorsque vous étiez enfant étaient particulièrement impulsives ;
  • vous avez été victime d’abus émotionnels au cours de votre enfance.

Diagnostic

Votre médecin traitant peut diagnostiquer un trouble de la personnalité limite. Il vous posera des questions et analysera vos antécédents émotionnels et comportementaux. Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de la société américaine de psychiatrie (American Psychiatric Association), cinq critères doivent être réunis pour un diagnostic de trouble de la personnalité limite :

  • un effort frénétique pour tenter d’éviter un abandon réel ou imaginaire ;
  • un modèle relationnel marqué par l’instabilité et l’alternance entre idéalisation et dévaluation des personnes avec lesquelles vous entretenez des relations ;
  • une image ou une identité instable ;
  • une impulsivité dans deux domaines de votre existence d’une manière susceptible de vous être préjudiciable (dépenses excessives, abus de substance, etc.) ;
  • antécédents de comportements suicidaires ou d’automutilation ;
  • de fréquents changements d’humeur dont la durée oscille entre quelques heures et quelques jours, voire plus ;
  • un sentiment de vacuité profond et à long terme ;
  • des difficultés à contrôler votre colère ou une tendance à vous emporter violemment sans cause ; (il peut s’agir d’un sentiment de colère permanent, de manifestations fréquentes de colère ou de participation à des affrontements physiques) ;
  • des périodes de paranoïa liées au stress ou de dissociation grave (lorsque vous avez l’impression que votre esprit est détaché de vos émotions ou de votre corps).

Traitement

Votre médecin traitant peut recommander un ou plusieurs des traitements suivants du trouble de la personnalité limite.

Psychothérapie

La psychothérapie est le principal traitement. Le spécialiste de santé mentale peut recommander l’un des types suivants :

Thérapie cognitive du comportement

La thérapie cognitive du comportement vous aide à identifier et à modifier les croyances et comportements malsains, ainsi que les perceptions erronées que vous pouvez avoir de vous-même ou d’autrui. Cette thérapie vous enseigne des manières saines de réagir lorsque vous éprouvez de la colère, manquez de confiance en vous, ou encore, ressentez de l’anxiété ou des envies suicidaires.

Thérapie comportementale dialectique (TCD)

La thérapie comportementale dialectique vous apprend à identifier les croyances et les comportements, à en prendre conscience et à les accepter. Vous apprenez également des réponses saines à ceux-ci.

Schémathérapie ciblée

La schémathérapie vous aide à vous regarder et à regarder le monde sous un jour plus positif.

Traitements médicamenteux

Les médicaments ne traitent pas le trouble de la personnalité limite ; ils soulagent simplement les symptômes associés au désordre. Il arrive qu’en plus d’un traitement psychothérapeutique, un médecin prescrive un traitement. Au nombre des médicaments que peut prescrire le médecin figurent des antidépresseurs destinés au traitement de la dépression, des antipsychotiques pour combattre l’agressivité et des anxiolytiques contre l’anxiété.

Hospitalisation

Lorsque les symptômes sont graves, le médecin peut vous recommander un séjour temporaire en hôpital aux fins de traitement. Il arrive également qu’un patient soit hospitalisé pour des pensées ou un comportement suicidaire, ou encore parce qu’il songe à se nuire ou à nuire à d’autres.

Thérapie alternative

Les acides gras oméga-3 peuvent atténuer les symptômes de dépression et d’agressivité chez les personnes présentant un trouble de la personnalité limite. Les effets bénéfiques des acides gras oméga-3 pour le traitement du trouble de la personnalité limite demeurent à confirmer.

Complications

Un trouble de la personnalité limite peut être associé ou conduire à d’autres troubles, tels que :

  • la dépression ;
  • des troubles de l’anxiété ;
  • des troubles alimentaires ;
  • un trouble bipolaire ;
  • une toxicomanie.

Vos symptômes de trouble de la personnalité limite peuvent accroître votre risque :

  • de problèmes relationnels ;
  • de relation abusive, que ce soit en tant que victime ou agresseur ;
  • de maladie sexuellement transmissible (MST) ;
  • de problèmes professionnels ;
  • de suicide ;
  • de blessures auto-infligées ;
  • d’implication dans un accident de la circulation ;
  • de participation à des bagarres ;
  • d’être victime de crimes violents.

A lire aussi

11 symptômes de coronavirus à connaître et comment prévenir le virus

Emmanuel

Les modèles de cigarettes électroniques les plus efficaces pour une meilleure santé

Tambi

Les secrets de l’hypnose

Tambi

Infection au virus du Nil occidental (fièvre du Nil occidental) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le mégacôlon toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de l’azote uréique dans l’urine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene