comprendre-facilement.fr
L'ostéomalacie
Santé

L’ostéomalacie : définition, cause, symptômes, traitement

L’ostéomalacie est la fragilisation des os à cause de problèmes au niveau du processus de formation ou de la construction des os. Elle diffère de l’ostéoporose, qui est une fragilisation des os vivants qui ont déjà été formés et qui sont remodelés.

Causes

La cause la plus fréquente de l’apparition d’une ostéomalacie est la carence en vitamine D. La vitamine D est un nutriment important qui vous permet d’absorber le calcium dans l’estomac. La vitamine D participe également au maintien des niveaux de calcium et de phosphate essentiels à la bonne formation des os. Elle est fabriquée au cœur de la peau grâce à l’exposition aux rayons UV du soleil et elle peut également être absorbée à partir des aliments tels que les produits laitiers et le poisson.

Si votre taux de vitamine D est bas, cela signifie que vous n’arrivez pas à absorber assez de calcium devant être utilisé dans les os pour assurer leur résistance structurelle. Cela peut venir d’un problème d’alimentation, d’un manque d’exposition au soleil ou d’un problème intestinal.

Si vous avez déjà subi une intervention chirurgicale pour retirer certaines parties de votre estomac ou de votre petit intestin, vous pourriez également avoir des difficultés à absorber la vitamine D ou à digérer les aliments pour libérer la vitamine D. Les affections qui risquent de perturber l’absorption de la vitamine D comprennent :

  • la maladie cœliaque, qui peut endommager la paroi de vos intestins et empêcher l’absorption de nutriments essentiels tels que la vitamine D,
  • certains types de cancer qui peuvent perturber le processus de production de la vitamine D,
  • les maladies rénales et hépatiques qui peuvent affecter le métabolisme de la vitamine D.

Un régime alimentaire sans phosphate peut conduire à une carence en phosphate, qui peut à son tour entraîner une ostéomalacie.

Certains médicaments, comme la phénytoïne et le phénobarbital, utilisés pour soigner les crises épileptiques, peuvent également provoquer une ostéomalacie.

Symptômes

Les os qui se fracturent très facilement constituent le symptôme le plus fréquent de l’ostéomalacie.

Un autre symptôme est la faiblesse musculaire résultant de problèmes à l’endroit où le muscle est attaché à l’os. Il pourra vous être très difficile de marcher et il se pourrait que vous adoptiez une démarche dandinante.

L’apparition de douleurs osseuses, notamment au niveau des hanches, est également un symptôme fréquent. Ces douleurs, sourdes et persistantes, peuvent s’étendre des hanches au bas du dos, au bassin, aux jambes et mêmes aux côtes.

Si votre taux de calcium dans le sang est très bas, vous pourriez avoir un rythme cardiaque irrégulier. Un faible taux de calcium dans le sang peut également provoquer un engourdissement autour de la bouche ou des bras et des jambes et des spasmes au niveau des mains et des pieds.

Diagnostic

La réalisation d’analyses sanguines pour vérifier les taux de vitamine D, de calcium et de phosphore dans le sang peut aider à diagnostiquer une ostéomalacie et d’autres maladies osseuses. Votre taux d’isoenzymes de la phosphatase alcaline sera peut-être également contrôlé. Un taux élevé d’isoenzymes de la phosphatase alcaline indique une ostéomalacie. Une autre analyse sanguine vérifiera votre taux d’hormones parathyroïdiennes, qui, lorsqu’il est élevé, est associé à un déficit en vitamine D et à d’autres problèmes connexes.

Les radiographies et autres tests d’imagerie peuvent révéler la présence de petites fissures au niveau des os de l’ensemble de votre corps. Ces fissures s’appellent les stries de Looser-Milkmann. Ces fissures sont l’endroit d’où les fractures peuvent commencer, même en cas de petites blessures.

Une biopsie osseuse peut être nécessaire pour diagnostiquer de façon définitive une ostéomalacie. Une aiguille est insérée à travers votre peau et votre muscle jusqu’à votre os pour en prélever un petit échantillon. Cet échantillon est déposé sur une lame et examiné au microscope. Habituellement, la réalisation d’une radiographie et d’analyses sanguines est suffisante pour établir un diagnostic et une biopsie osseuse n’est pas nécessaire.

Traitement

Si elle est détectée tôt, le traitement peut se limiter à la prise de compléments oraux de vitamine D, de calcium ou de phosphate. Si vous souffrez de problèmes d’absorption à cause d’une blessure ou d’une chirurgie intestinale, ou si vous suivez un régime alimentaire pauvre en nutriments essentiels, cela peut constituer le traitement de première intention. Dans de rares cas, la vitamine D peut être administrée par injection à travers la peau ou par intraveineuse dans une veine de votre bras.

Il pourra également vous être demandé de passer du temps dehors sous les rayons du soleil afin de permettre à votre corps de générer suffisamment de vitamine D dans votre peau.

Si vous êtes atteint(e) d’autres affections sous-jacentes qui affectent le métabolisme de la vitamine D, elles doivent être soignées. La cirrhose hépatique et l’insuffisance rénale doivent être soignées afin de réduire l’ostéomalacie.

Dans des cas graves d’ostéomalacie ou de rachitisme, les enfants peuvent devoir porter des appareils orthopédiques ou subir une intervention pour rectifier les déformations osseuses.

Long terme

Si elle n’est pas soignée, l’ostéomalacie entraînera de nombreuses factures et blessures osseuses graves. En augmentant les taux de vitamine D, de calcium et de phosphore, des améliorations peuvent être remarquées au bout de quelques semaines seulement. La guérison complète des os se fait en six mois environ.

Complications

Les symptômes peuvent réapparaître si la quantité nécessaire de vitamine D n’est pas disponible parce que la prise de compléments est interrompue ou si certaines affections sous-jacentes, telles que l’insuffisance rénale, ne sont pas soignées.

A lire aussi

Sang dans le sperme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Style de vie actif pour les femmes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Œdème de Quincke, ou angiœdème (urticaire géante) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de la thyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fistule gastrointestinale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Gaucher : définition, cause, symptômes, traitement

Irene