comprendre-facilement.fr
Retard-de-croissance
Santé

Retard de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Il y a retard de croissance lorsqu’un fœtus ne se développe pas à un rythme normal. Cette condition est également désignée par le terme de restriction de croissance intra-utérine. Le terme de retard de croissance intra-utérin est également courant.

Les enfants touchés par un RCIU sont nettement plus petits que d’autres enfants du même âge gestationnel. Le terme est également utilisé pour les nourrissons nés à terme d’un poids inférieur à 2,63 kg à la naissance.

Il existe deux formes de retard de croissance : symétrique et asymétrique. Les enfants présentant un RCIU symétrique présentent un corps normalement proportionné. Ils sont simplement plus petits que la plupart des enfants de leur âge gestationnel. Les enfants présentant un RCIU asymétrique ont une tête de taille normale. Leur corps est par contre nettement plus petit que la normale. À l’échographie, la tête semble en effet nettement plus grosse que leur corps.

Causes

Le RCIU est attribuable à un certain nombre de facteurs. Il est possible que l’enfant présente une anomalie génétique des cellules ou tissus. Il est possible que le bébé souffre de malnutrition ou d’un apport insuffisant en oxygène. La mère a éventuellement des problèmes de santé.

Le RCIU peut se déclarer à n’importe quel stade de la grossesse. Un certain nombre de facteurs en augmentent le risque. Ces facteurs se répartissent en trois catégories : des facteurs maternels, des facteurs fœtaux, ainsi que des facteurs utérins/placentaires. Les facteurs utérins/placentaires sont également désignés comme des facteurs intra-utérins. Il s’agit notamment des suivants :

Facteurs maternels

  • des maladies chroniques (maladie rénale, diabète, pathologie cardiaque et affection respiratoire chroniques) ;
  • hypertension ;
  • malnutrition ;
  • anémie ;
  • certaines infections ;
  • abus de substance ;
  • tabagisme.

Facteurs fœtaux

  • infection ;
  • anomalies congénitales ;
  • anomalies chromosomiques ;
  • grossesse multiple ;

facteurs intra-utérins ;

  • diminution du débit sanguin utérin ;
  • diminution du débit sanguin dans le placenta ;
  • infections des tissus environnant le fœtus.

Une condition dite du placenta praevia peut également provoquer un RCIU. Le placenta praevia se développe sur le segment inférieur de l’utérus.

Symptômes

Il est possible que vous ne remarquiez aucun signe que votre bébé présente un retard de croissance. La plupart des femmes ne sont pas conscientes de cette condition jusqu’à ce qu’elles en soient informées lors d’une échographie. Certains n’en découvrent l’existence qu’après la naissance.

Les enfants nés avec un RCIU présentent un risque plus élevé de diverses complications, et notamment :

  • un faible taux d’oxygène ;
  • un faible taux de sucre dans le sang ;
  • trop de globules rouges ;
  • une incapacité à maintenir une température corporelle normale ;
  • un faible score Apgar : mesure de la santé du nourrisson à la naissance
  • des difficultés à s’alimenter ;
  • des problèmes neurologiques.

Diagnostic

Le RCIU est généralement diagnostiqué lors d’une échographie de dépistage ordinaire. Les ultrasons font appel à des ondes sonores pour surveiller le développement du bébé et de votre utérus. Si votre bébé est plus petit que la normale, le médecin pourra suspecter un RCIU.

Un fœtus de taille inférieure à la normale peut ne pas s’avérer inquiétant au début de la grossesse. Beaucoup de femmes ne se souviennent pas de la date de leurs dernières règles. Il est donc possible que l’âge gestationnel du bébé ne soit pas correct. Il est possible qu’un bébé paraisse petit alors qu’il est en fait de taille normale.

En cas de suspicion de RCIU au début de la grossesse, le médecin va suivre la croissance du bébé par le biais d’ultrasons réguliers. Si le bébé ne se développe pas correctement, le médecin pourra diagnostiquer un RCIU.

Si le médecin estime qu’il existe un risque de RCIU, une amniocentèse pourra être suggérée. Pour pratiquer ce test, le médecin va insérer une longue aiguille creuse dans votre abdomen pour accéder à la poche amniotique. Le médecin prélève alors un échantillon de fluide. Cet échantillon fait l’objet d’analyses afin de repérer d’éventuels signes d’anomalies.

Traitement

En fonction de sa cause, le RCIU peut s’avérer réversible.

Avant de proposer un traitement, le médecin pourra effectuer un suivi du bébé de la manière suivante :

  • échographies afin de surveiller le développement des organes de l’enfant ainsi que la normalité de ses mouvements ;
  • suivi du rythme cardiaque, afin de vérifier que le rythme cardiaque du bébé augmente avec ses déplacements ;
  • l’observation par effet Doppler du débit permet de s’assurer que le sang du bébé circule correctement.

Le traitement va s’attacher essentiellement à la cause sous-jacente du RCIU. En fonction de la cause, l’une des solutions de traitement suivantes pourra s’avérer utile :

augmentation de votre consommation de nutriments ;

une alimentation plus nutritive vous donne en effet l’assurance de bien nourrir le bébé. Si vous n’avez pas mangé suffisamment, il est possible que votre bébé ne reçoive pas assez de nutriments pour se développer.

Repos alité

Il est possible qu’il vous soit demandé de garder le lit afin d’améliorer la circulation du bébé.

Accouchement provoqué

Dans les cas sévères, un accouchement anticipé pourra s’avérer nécessaire. Les médecins sont ainsi en mesure d’intervenir avant que les dommages dus au RCIU ne s’aggravent. L’accouchement provoqué n’est généralement nécessaire que si l’enfant cesse totalement de grossir ou s’il présente des problèmes médicaux graves. En règle générale, les médecins préfèrent laisser le bébé grandir aussi longtemps que possible avant l’accouchement.

Prévention

Il n’existe pas de manière connue de prévenir le RCIU. Il y a toujours des manières de réduire le risque pour l’enfant.

Il s’agit notamment des suivants :

  • mangez sainement ;
  • prenez vos vitamines prénatales (avec de l’acide folique) ;
  • évitez les styles de vie dangereux pour la santé (consommation d’alcool et de drogues, tabagisme) ;

Complications

Les nourrissons présentant une forme sévère de RCIU risquent de décéder in utero ou pendant l’accouchement. Les enfants présentant une forme moins grave de RCIU peuvent également présenter des complications.

Selon le département de la santé de l’État du Minnesota (Minnesota Department of Health, MDH), les enfants présentant un faible poids de naissance présenteront un risque plus élevé :

  • de difficultés d’apprentissage ;
  • de retard du développement moteur et social ;
  • d’infections.

A lire aussi

Sang dans le sperme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La plaie sur le doigt : comment en prendre soin quand il est cassé… : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Blépharospasme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Kyste de Baker (ou kyste poplité) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de la personnalité limite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tests de l’état mental : définition, cause, symptômes, traitement

Irene