comprendre-facilement.fr
tics transitoires
Santé

Les tics transitoires : définition, cause, symptômes, traitement

Un tic est un mouvement ou un son brutal, incontrôlable qui n’est pas cohérent avec les mouvements normaux d’une personne. Par exemple, une personne souffrant de tics peut cligner des yeux rapidement et de façon répétée, même si rien n’irrite ses yeux.

Chaque personne éprouve les tics différemment et peut souffrir aussi bien de mouvements que de sons incontrôlés. Les tics sont fréquents chez les enfants et peuvent durer moins d’un an. Un enfant souffrant de tics transitoires présente des tics physiques ou vocaux notables. L’American Academy of Child and Adolescent Psychiatry fait état d’une proportion de 10 pourcents d’enfants affectés par des tics pendant leurs premières années d’école (AACAP, 2012).

Le trouble le plus remarquable lié aux tics est le syndrome de la Tourette, pour lequel les tics physiques et vocaux surviennent en même temps. Les tics transitoires impliquent également les deux types de tics, mais ils surviennent généralement séparément.

Causes

Il n’y a pas de cause connue aux tics transitoires. Comme pour le syndrome de la Tourette et les autres désordres liés aux tics, il y a sans doute une influence d’une combinaison de facteurs.

Certaines recherches indiquent que les tics peuvent être héréditaires. Selon la Mayo Clinic, une mutation génétique a été identifiée comme étant la cause du syndrome de la Tourette dans quelques cas rares (Mayo, 2012).

Des anomalies cérébrales peuvent aussi être responsables des tics. De telles anomalies sont la cause d’autres troubles mentaux, tels que la dépression et le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Certaines recherches suggèrent que les tics transitoires pourraient être liés aux neurotransmetteurs. Les neurotransmetteurs sont les substances chimiques du cerveau qui transmettent les signaux nerveux aux cellules. Cependant, aucune étude n’apporte de preuve complète du rôle que jouent les neurotransmetteurs. Les médications traitant les tics transitoires sont conçues pour altérer le niveau de neurotransmetteurs.

Symptômes

Les troubles liés aux tics incluent le syndrome de la Tourette, les tics vocaux ou moteurs, et les tics transitoires. Votre médecin peut diagnostiquer des tics sans autre précision si vos symptômes ne rentrent pas dans ces catégories.

Les tics sont souvent confondus avec des comportements nerveux. Ils s’intensifient pendant les périodes de stress et ne surviennent pas pendant le sommeil. Les tics sont répétitifs, mais n’ont pas nécessairement de rythme défini.

Les personnes ayant des tics peuvent hausser les sourcils, hausser les épaules, écarter les narines ou serrer le poing de manière incontrôlable. Ce sont des tics physiques. Parfois, un tic peut vous faire sans cesse racler la gorge, claquer la langue ou faire un bruit spécifique, comme un grognement ou un gémissement.

Diagnostic

Il n’y a pas de test absolu pour diagnostiquer un problème de tics, transitoire ou non. Ils sont difficiles à diagnostiquer, car les tics sont souvent associés à d’autres troubles. Par exemple, les allergies peuvent être responsables pour des reniflements ou des grattements répétés du nez.

Si vous souffrez de tics, votre médecin commencera votre évaluation clinique par un examen physique suivi d’un historique complet de vos antécédents médicaux. Cela permettra d’écarter toute cause médicale sous-jacente de vos symptômes.

Votre médecin peut avoir besoin de vous prescrire d’autres analyses – tels qu’un scanner cérébral ou une prise de sang – pour déterminer si les tics sont un symptôme de quelque chose de plus grave, comme la maladie de Huntington.

D’après les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’American Psychiatric Association (APA) a établi une liste de symptômes permettant d’identifier le trouble.

Une personne doit avoir tous les symptômes suivants pour que l’on puisse diagnostiquer un problème de tics transitoires (CDC, 2011) :

  • un ou plusieurs tics moteurs (tels que cligner des yeux ou hausser les épaules) ou vocaux (tels que fredonner, se racler la gorge ou crier un mot ou une phrase)
  • les tics doivent se produire presque tous les jours pendant au moins quatre semaines, mais sur moins de 12 mois d’affilée
  • les tics doivent avoir commencé avant 18 ans
  • les symptômes ne doivent pas être les effets de médications ou de drogues ou d’un autre problème médical comme la maladie de Huntington ou une encéphalite post-infectieuse
  • vous ou votre enfant ne devez pas avoir été atteint du syndrome de la Tourette ou tout autre tic moteur ou vocal chronique

Traitement

Les tics transitoires disparaissent souvent sans traitement chez les enfants. Il est important que les membres de la famille ne prêtent pas attention aux tics. Cela pourrait faire prendre conscience à l’enfant de ses tics et aggraver ses symptômes.

Une combinaison de thérapies et de médication peut aider dans les situations où les tics affectent le travail ou la scolarité. Comme le stress peut aggraver les tics ou les rendre plus fréquents, les techniques pour gérer et contrôler le stress sont importantes.

La thérapie comportementale et cognitive est également une méthode utile pour traiter les problèmes de tics. Au cours de ces séances, le patient apprend à éviter les actions autodestructrices en contrôlant ses émotions, son comportement et ses pensées.

La prise de médicaments ne peut pas complètement guérir les problèmes de tics, mais cela peut soulager les symptômes chez certaines personnes. Votre médecin peut vous prescrire un médicament qui réduit la quantité de dopamine dans votre cerveau, tel que la fluphénazine, l’halopéridol ou le pimozide. La dopamine est un neurotransmetteur qui peut être lié aux tics.

Votre médecin peut aussi traiter vos problèmes de tics par des antidépresseurs. Ces médicaments aident à traiter les symptômes d’anxiété, de tristesse ou les troubles obsessionnel compulsifs, et peuvent aider à éviter des complications de votre problème.

Prise en charge

Vivre avec des tics transitoires peut être frustrant par moment. Cependant, ce trouble est gérable par un traitement approprié. Essayez de conserver un niveau de stress raisonnable pour aider à réduire les symptômes. La thérapie et la médication peuvent aider à soulager les symptômes dans certains cas.

Les parents d’enfants souffrant de tics jouent un rôle important en apportant un soutien émotionnel et en s’assurant que l’éducation de leur enfant n’en pâtit pas.

Les tics disparaissent typiquement en quelques mois. Cependant, les parents devraient garder un œil attentif aux modifications de symptômes. Dans certains cas, les tics transitoires peuvent évoluer vers des troubles plus graves, tel que le syndrome de la Tourette.

A lire aussi

CBD et sommeil : les axes pour comprendre comment agit cette substance

administrateur

Prendre de la teinture mère de propolis pour rester en forme

Claude

Les complications du cancer du poumon : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Écoulement d’oreille, ou écoulement auriculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pancréatite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Intolérance à la chaleur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene