comprendre-facilement.fr
mégacôlon toxique
Santé

Le mégacôlon toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Le gros intestin est la dernière partie du tube digestif et comprend l’appendice, le côlon et le rectum. Le gros intestin conclut le processus de digestion en absorbant l’eau et en poussant les déchets à travers l’anus.

Certaines maladies sont susceptibles d’entraîner un dérèglement du gros intestin. L’une de ces maladies est appelée mégacôlon ou mégarectum toxique. Mégacôlon est un terme général employé pour désigner une dilatation du côlon. Mégacôlon toxique est un terme employé pour exprimer le degré de gravité de la maladie.

Le mégacôlon toxique est une maladie rare ; un élargissement potentiellement mortel du gros intestin qui se produit en quelques jours. Il constitue une complication découlant de maladies inflammatoires de l’intestin.

Causes

Les causes premières du mégacôlon toxique sont des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Les maladies inflammatoires de l’intestin provoquent des gonflements et des irritations de certaines parties du tube digestif. Ces maladies peuvent être douloureuses et entraîner des dommages permanents au gros intestin et à l’intestin grêle. Parmi les MICI, on compte la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

Le mégacôlon toxique intervient lorsque des maladies inflammatoires de l’intestin entraînent un élargissement, une dilatation, et un étirement du côlon. Lorsque cela se produit, le côlon n’est plus capable d’éjecter les gaz et les selles de l’organisme. Si le gaz et les selles s’accumulent dans le côlon, le gros intestin peut éclater (rupture).

La rupture du côlon est mortelle. Si les intestins éclatent, les bactéries normalement présentes dans les intestins sont libérées dans l’abdomen et peuvent causer une infection grave, voire mortelle.

D’autres types de mégacôlon sont à prendre en considération. Exemples :

  • la pseudo-obstruction intestinale
  • l’iléus biliaire colique
  • la maladie de Hirschsprung

Bien que ces maladies puissent entraîner un élargissement du colon et des dommages portés à celui-ci, elles ne résultent pas d’inflammations ou d’infections.

Symptômes

Lorsqu’un mégacôlon toxique se déclare, le gros intestin s’élargit rapidement. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître subitement et peuvent inclure :

  • des douleurs abdominales
  • des ballonnements de l’abdomen (distension)
  • une sensibilité abdominale
  • de la fièvre
  • un rythme cardiaque élevé
  • un choc
  • des diarrhées sanglantes
  • des diarrhées fréquentes
  • des selles douloureuses

Les symptômes du mégacôlon toxique sont potentiellement mortels. Si ces symptômes apparaissent, il est important de consulter un médecin.

Diagnostic

En cas d’apparition des symptômes du mégacôlon toxique, le médecin peut confirmer le diagnostic à l’aide d’un examen physique et de différents autres examens. Il prendra connaissance des antécédents médicaux du patient et lui demandera s’il souffre de maladies inflammatoires intestinales. Il vérifiera également si l’abdomen est sensible et si des bruits intestinaux sont perceptibles à travers un stéthoscope placé sur l’abdomen.

S’il suspecte un mégacôlon toxique, il pourra prescrire des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic. Ces examens complémentaires afin de confirmer le diagnostic comprennent :

  • une radiographie abdominale
  • des examens sanguins tels qu’une formule sanguine complète (FSC) et un ionogramme sanguin

Traitement

Le traitement du mégacôlon implique généralement une chirurgie. Le patient malade devra être admis dans un hôpital. Une solution sera administrée pour prévenir un choc. Un choc se produit lorsqu’une infection présente dans l’organisme provoque une chute rapide de la pression sanguine. Le choc peut être mortel.

Lorsque la pression sanguine sera stable, le patient aura besoin d’une chirurgie pour soigner le mégacôlon toxique. Dans certains cas, le mégacôlon toxique peut entraîner une déchirure ou une perforation dans le côlon. Cette déchirure doit être réparée pour empêcher les bactéries du côlon de s’infiltrer dans le reste de l’organisme.

Même en l’absence de perforation, les tissus du côlon peuvent être affaiblis ou endommagés, et ils devront peut-être être retirés. Selon l’ampleur des dommages, une colectomie peut être nécessaire. Cette procédure implique une ablation complète du côlon.

Après la chirurgie, des antibiotiques seront administrés. Ces médicaments aideront à prévenir une infection grave appelée septicémie. La septicémie entraîne une réaction violente dans l’organisme et peut être mortelle.

Long terme

En cas de mégacôlon toxique et si le traitement est administré rapidement, le pronostic à long terme est favorable. Avoir recours à un traitement médical en urgence pour cette maladie contribuera à prévenir les complications telles que :

  • une perforation du côlon
  • une septicémie
  • un choc

En cas de complications, le pronostic peut être moins favorable. L’ablation complète du côlon peut impliquer la mise en place d’une iléostomie ou d’une anastomose iléao-anale avec réservoir (AIA). Ces dispositifs permettront d’évacuer les déchets de l’organisme après que le côlon a été retiré.

Prévention

Le mégacôlon toxique est une complication de maladies inflammatoires intestinales. Si une telle maladie se déclare, il sera nécessaire de respecter les recommandations de son médecin. Celles-ci peuvent inclure des changements de comportements dans son mode de vie et la prise de certains médicaments. Le respect des recommandations du médecin contribuera à contenir les symptômes d’une MICI et à réduire la probabilité de développer un mégacôlon toxique.

A lire aussi

Symptômes à ne pas ignorer chez les enfants : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome de Cushing : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

RCP : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Polysomnographie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Complications après un AVC : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sang dans le sperme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene