comprendre-facilement.fr
Névrite optique
Santé

Névrite optique : définition, cause, symptômes, traitement

La névrite optique (NO) est un trouble caractérisé par le fait que votre nerf optique (le nerf qui transmet les informations visuelles de l’œil au cerveau) subit une inflammation. L’inflammation cause une perte de la vision – habituellement dans un œil seulement. Après la récupération, lorsque l’inflammation a disparu, la vision peut revenir. La NO peut survenir soudainement à la suite d’une infection ou d’une lésion du nerf.

Les personnes ayant une NO souffrent de perte de vision, qui peut être accompagnée de douleurs. Il existe d’autres troubles qui sont accompagnés de symptômes ressemblant à ceux de la NO. Les médecins peuvent utiliser la tomographie à cohérence optique (TCO) ou l’imagerie à résonance magnétique (IRM) pour diagnostiquer correctement le problème.

La NO ne nécessite pas toujours un traitement, et elle se guérit parfois sans intervention. Des médicaments comme les corticostéroïdes peuvent aider à accélérer la récupération. Dans la plupart des cas, les patients souffrant de NO récupéreront presque ou pratiquement toute leur vision.

Risques

Vous courez un risque supérieur à la normale de développer une NO si :

  • vous êtes une femme âgée de 18 à 45 ans
  • vous avez reçu un diagnostic de sclérose en plaques
  • vous vivez dans une région à latitude élevée (p. ex., Canada, terres australes, etc.)

Causes

La cause de la névrite optique n’est pas bien comprise. La plupart des cas sont idiopathiques, ce qui signifie qu’ils n’ont pas de cause apparente. Dans d’autres cas, la cause la plus répandue est la sclérose en plaques. En fait, une NO est souvent le premier symptôme de la sclérose en plaques. Plus rarement, une NO peut avoir été causée par une infection ou une réaction inflammatoire du système immunitaire.

Pathologies du système nerveux pouvant causer une NO :

  • la sclérose en plaques
  • la maladie de Devic
  • la maladie de Schilder

Infections susceptibles de causer une NO :

  • les oreillons
  • la rougeole
  • la tuberculose
  • la maladie de Lyme

Autres causes possibles de la NO :

  • la sarcoïdose : maladie causant une inflammation dans divers organes et tissus
  • le syndrome de Gullain-Barre : maladie dans le cadre de laquelle votre système immunitaire attaque votre système nerveux
  • une réaction à une vaccination : réponse du système immunitaire à l’administration d’un vaccin

Symptômes

Les trois symptômes les plus répandus de la névrite optique sont :

  • perte de vision dans un œil – peut varier de légère à grave, et progresser de sept à 10 jours
  • douleur périoculaire (douleur autour de l’œil, souvent aggravé par les mouvements de l’œil)
  • dyschromatopsie (anomalie de la vision des couleurs)

Autres symptômes pouvant accompagner une NO :

  • photopsies (hallucinations visuelles)
  • changements dans la façon dont la pupille réagit à une lumière vive

Symptômes rares

  • Phénomène d’Uhthoff : détérioration de la vision parallèlement à une élévation de la température corporelle
  • Phénomène de Pulrich : un pendule oscillant sur un plan semble tracer une ellipse parce que la vitesse de conduction du nerf optique n’est pas symétrique.

Diagnostic

Un diagnostic de névrite optique s’appuie sur un examen physique, des symptômes et des antécédents médicaux. Pour assurer un traitement correct, votre médecin pourra effectuer des tests supplémentaires afin de déterminer la cause de votre NO.

Types de maladies pouvant causer une névrite optique :

  • des maladies auto-immunes, telles que le lupus érythémateux systémique
  • des neuropathies compressives, comme le méningiome (un type de tumeur du cerveau)
  • des troubles inflammatoires, comme la sarcoïdose
  • des infections, comme la sinusite

La NO est définie comme une inflammation du nerf optique. Certains troubles sont caractérisés par des symptômes ressemblant à ceux de la NO mais ne sont pas inflammatoires. Il s’agit notamment :

  • de la neuropathie optique ischémique antérieure
  • de la maladie de Leber

En raison de la relation étroite entre la NO et la sclérose en plaques, votre médecin voudra peut-être faire les tests suivants, qui aident à diagnostiquer la sclérose en plaques :

  • tomographie à cohérence optique, qui permet d’examiner les nerfs au fond de l’œil
  • IRM du cerveau, qui utilise un champ magnétique et des ondes radio pour produire une image détaillée du cerveau
  • tomographie assistée par ordinateur, qui produit une radio transversale du cerveau ou d’autres parties du corps

Traitement

Dans la plupart des cas, la NO ne nécessite aucun traitement. Si votre NO est causée par une autre pathologie, le traitement de cette pathologie permettra souvent de résoudre la NO.

Méthodes de traitement de la névrite optique :

  • méthylprednisolone par intraveineuse pour permettre une récupération rapide de la vision
  • immunoglobine par intraveineuse, qui est considérée comme un traitement mais dont les effets semblent assez limités jusqu’à présent
  • injections d’interféron, qui servent à traiter la sclérose en plaques
  • prednisone administrée par voie orale, pour réduire l’inflammation

L’utilisation de corticostéroïdes (p. ex., des MVI ou de la prednisone administrée par voie orale) peut entraîner des effets indésirables. De rares effets indésirables, comme une dépression grave et une pancréatite, n’ont été constatés qu’avec le traitement à base de méthylprednisolone par intraveineuse.

Effets indésirables fréquents d’un traitement stéroïdien :

  • troubles du sommeil
  • changements mineurs de l’humeur
  • maux d’estomac

Pronostic

Plus de 90 pour cent des patients souffrant de NO récupéreront tout ou partie de leur vision dans les six mois. Au bout de six mois, les taux de guérison diminuent et les dommages sont plus permanents. Même en cas de bonne récupération de la vision, de nombreux patients auront subi une détérioration du nerf optique dans une mesure variable.

L’œil est une partie très importante de l’organisme. Il faut prendre des mesures en cas de signes d’avertissement de dommages durables avant que ces dommages ne deviennent irréversibles.

Signes d’avertissement devant vous inciter à retourner voir le médecin en vue d’un traitement possible :

  • votre vision continue à se détériorer pendant plus de deux semaines
  • vous ne constatez pas d’amélioration au bout de huit semaines

A lire aussi

Dosage de 25-hydroxy-vitamine D : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de la thyroïde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Œdème de Quincke, ou angiœdème (urticaire géante) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement chirurgical de l’oignon : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Angiographie à la fluorescéine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tests de l’état mental : définition, cause, symptômes, traitement

Irene