comprendre-facilement.fr
Emploi

Qu’est-ce que le DSCG ?

4 (80%) 2 votes

Le DSCG, qui confère le grade de master, est le second diplôme de la filière de l’expertise comptable. Il permet d’accéder à des postes à responsabilité dans les domaines de la comptabilité, de la gestion et de l’audit financier.

Les objectifs du DSCG et les modalités d’enseignement

Le DSCG ou diplôme supérieur de comptabilité et de gestion, anciennement dénommé diplôme supérieur d’études comptables et financières (DESCF), est un diplôme d’Etat qui sanctionne cinq années d’études supérieures après le bac. Il confère à son détenteur le grade de Master et s’inscrit dans le cursus menant à la qualification d’expert-comptable. Le DSCG a une finalité professionnelle et recouvre les sept matières indispensables à tous les étudiants qui se destinent à une carrière dans les domaines de la comptabilité, de la gestion, de la finance et du droit des affaires.

La formation au DSCG peut se faire dans une université, une grande école de commerce ou un établissement privé. Il est possible de préparer ce diplôme seul et en candidat libre. Pour pouvoir s’inscrire, il faut être titulaire du diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) ou d’un master comptabilité audit (CCA) ou de tout autre master délivré en France ou dans un autre Etat membre de l’espace européen de l’enseignement supérieur (EEES). Plusieurs modalités d’enseignement sont possibles : formation initiale, formation continue, par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE), en apprentissage, à distance ou en alternance.

La formation au DSCG permet de consolider les connaissances en gestion juridique, fiscale et sociale et de maîtriser les méthodes de management du département gestion et finance d’entreprise. Une telle formation permet également d’acquérir des savoirs nécessaires à l’analyse et à la synthèse dans le domaine comptable, notamment en matière d’interprétation, de décomposition et exploitation de données transversales.

Des conseils pour se préparer et réussir son DSCG

L’examen du DSCG comporte des épreuves lourdes comme la gestion juridique, fiscale et sociale, management et contrôle de gestion. Il convient donc de bien s’organiser pour ne pas se noyer sous la masse de travail. Un planning de révision est incontournable pour équilibrer ses efforts et réajuster le rythme en fonction de ses lacunes. En cas de retard, le mieux est de se focaliser sur les épreuves qui rapportent le plus de points ou qui en coûteront le moins.

Etant donné que chaque discipline fonctionne avec sa propre logique et chaque exercice requiert sa propre méthode, il est judicieux de créer une fiche répertoire, avec des traductions en anglais pour l’épreuve orale. Il est aussi recommandé de travailler sur des annales corrigées. Réviser en groupe avec deux ou trois camarades triés sur le volet est également une bonne méthode pour faire face à une baisse de motivation. Enfin, il est toujours plus prudent de garder un œil sur l’actualité, car certaines épreuves comme le droit et la fiscalité sont en évolution permanente.

Related posts

Mettre son CV sur le web : une bonne idée pour les chercheurs d’emploi

Tambi

Ce qu’il faut savoir du métier d’élagueur

Tambi

Les questions à poser à un maçon professionnel avant de l’embaucher

Tambi