comprendre-facilement.fr
plaie-sur-le-doigt
Santé

La plaie sur le doigt : comment en prendre soin quand il est cassé… : définition, cause, symptômes, traitement

Vos doigts comportent 14 os appelés phalanges. Un doigt est cassé lorsqu’un ou plusieurs de ces os sont fracturés. Il s’agit d’ordinaire de la conséquence d’une blessure de la main. Une fracture peut survenir au niveau de n’importe quelle phalange.

Les phalanges se succèdent dans cet ordre : phalange proximale (ou première phalange, la plus proche de la paume), phalange moyenne (deuxième phalange) et phalange distale (ou troisième phalange, la plus éloignée de la paume). Le pouce est dépourvu de phalange moyenne. Une fracture peut également survenir au niveau d’une articulation tarsométatarsienne, c’est-à-dire, à l’endroit où les os se rejoignent. L’articulation inter phalangienne distale est la plus éloignée de votre paume. L’articulation du milieu de chaque doigt est l’articulation inter phalangienne proximale. L’os du doigt le plus proche de la main rejoint un os de la paume à l’articulation métacarpo-phalangienne.

Causes

Les doigts sont la partie de la main la plus sujette aux accidents. Vous pouvez vous blesser à la main avec des outils tels qu’un marteau ou une scie. Une fracture de la main peut également être la conséquence d’une rencontre avec un objet se déplaçant à une vitesse élevée (comme une balle de baseball) ou d’un choc contre une porte. Une fracture du doigt peut également être le résultat d’une tentative pour amortir une chute ou d’un coup de poing.

La fracture dépend de la nature de la lésion et de la solidité de l’os.

Des conditions comme l’ostéoporose et la malnutrition aggravent le risque de fracture du doigt.

Types

Selon la société américaine de chirurgie de la main (American Society for Surgery of the Hand, ASSH), le nombre de combinaisons de types de fracture de la main est pratiquement infini. (ASSH) Les termes suivants sont employés pour décrire les fractures du doigt :

Mode de la fracture

  • Fracture-avulsion (ou fracture par arrachement) : un ligament ou tendon et la partie de l’os auquel il s’attache sont arrachés de la partie principale de l’os.
  • Fracture engrenée : fracture avec interpénétration des fragments osseux.
  • Fracture par cisaillement : un os se brise parce qu’il est soumis à des forces qui le contraignent à se déplacer dans deux directions différentes.

Implication de la peau

  • Fracture ouverte : les os percent la peau.
  • Fracture fermée : la peau reste intacte.

Position de l’os

  • Fracture sans déplacement (stable) : l’os se fissure légèrement, voire même, se fracture complètement, sans se déplacer complètement.
  • Fracture avec déplacement : l’os se brise en deux parties ou plus qui se déplacent et ne sont plus alignées l’une par rapport à l’autre.
  • Fracture comminutive : fracture avec déplacement d’un os brisé en au moins trois parties.

Risques

Le risque de fracture est supérieur lorsque les os sont fragilisés. Les personnes âgées et les personnes atteintes d’un déficit calcique courent un risque de fracture d’un ou plusieurs doigts. Le risque de fracture est supérieur chez les athlètes et les travailleurs manuels du fait de leurs activités. Les sports suivants aggravent le risque de fracture des doigts :

  • le ski ;
  • le basketball ;
  • le baseball ;
  • le football américain ;
  • la lutte ;
  • le snowboarding ;
  • le hockey ;
  • le rugby ;
  • le patinage de vitesse ;
  • la boxe.

Les accidents de la circulation peuvent également être à l’origine de fractures des doigts.

Symptômes

Au nombre des symptômes de fracture du doigt figurent la douleur, l’enflure et la sensibilité au toucher. Il est possible que votre doigt soit également déformé ou mal aligné. Une fracture du doigt peut être très douloureuse, en particulier lorsque le patient tente de bouger son doigt. Il arrive néanmoins que, dans certains cas, la douleur soit sourde et tolérable. L’absence de douleur extrême ne signifie pas qu’une fracture est bénigne, ni qu’elle ne nécessite pas des soins médicaux.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une fracture du doigt, le médecin vous interrogera sur vos antécédents médicaux et procèdera à un examen physique. Dans la plupart des cas, une radiographie du doigt suffit à identifier une fracture.

Traitement

Les fractures du doigt sont traitées en fonction de leur localisation et de leur stabilité. Le fait d’attacher le doigt fracturé au doigt voisin intact peut permettre de traiter une fracture stable. Les fractures instables requièrent une immobilisation. Après réduction (c’est-à-dire, réalignement) de la fracture, une éclisse peut-être posée. Une fracture peut être stabilisée par une intervention chirurgicale en cas :

  • de fractures multiples ;
  • de fragments osseux détachés ;
  • de lésion articulaire ;
  • de dommages aux ligaments et/ou aux tendons ;
  • de fracture instable, avec déplacement ou ouverte ; ou
  • de fracture engrenée.

Dans le cas d’une fracture du doigt complexe, il reviendra à un chirurgien orthopédique ou à un chirurgien de la main de déterminer l’approche la mieux adaptée. Des broches, vis et/ou fils peuvent être employés dans les procédures chirurgicales de réparation des fractures des doigts. Un diagnostic et un traitement adéquats, suivis d’une bonne rééducation des doigts fracturés contribuent à préserver et renforcer les fonctions manuelles, ainsi qu’à prévenir les déformations.

Prévention

Un régime adapté, comportant les quantités requises de vitamine D et de calcium, peut contribuer à préserver la santé osseuse et à réduire la vulnérabilité des os aux fractures. Les personnes ayant des difficultés à marcher et qui risquent de tomber peuvent bénéficier d’une physiothérapie et utiliser des dispositifs de soutien, tels que des cannes ou déambulateurs, pour se déplacer plus sûrement. Les athlètes et travailleurs manuels doivent faire preuve de prudence pour éviter les fractures des doigts. La prévention dépend néanmoins pour l’essentiel du sport qu’ils pratiquent et de leur activité professionnelle.

A lire aussi

L’ostéomalacie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ataxie cérébelleuse aiguë  : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Réduction des fractures osseuses : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La cœlioscopie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Polysomnographie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Kyste de Baker (ou kyste poplité) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene