comprendre-facilement.fr
Hydrocèle
Santé

Hydrocèle : définition, cause, symptômes, traitement

Il s’agit d’un sac rempli de liquide séreux qui se forme autour d’un testicule. Les hydrocèles sont plus fréquemment présentes chez les bébés, mais peuvent apparaître à n’importe quel âge. Heureusement, elles ne représentent aucun danger pour les testicules et sont généralement indolores.

Selon la Fondation officielle de l’Association américaine d’urologie, près de 10 % des garçons naissent avec une hydrocèle (AUAF).

Causes

Vers la fin de la grossesse, les testicules de tout fœtus mâle descendent de l’abdomen et viennent s’installer dans le scrotum, qui est une enveloppe cutanée.

Pendant le développement, chaque testicule est entouré d’un sac naturel contenant du liquide. Normalement, ce sac se referme et le corps en absorbe le liquide. Cependant, ce processus ne se produit pas chez les bébés ayant une hydrocèle.

Les hydrocèles peuvent aussi se former plus tard dans la vie. Cela se produit généralement quand le canal emprunté par les testicules pour descendre dans le scrotum ne s’est pas complètement fermé ou s’est rouvert. Cela peut provoquer un passage de liquide de l’abdomen dans le scrotum. Les hydrocèles peuvent aussi résulter d’une inflammation ou d’une lésion du scrotum.

Types

Il existe deux types d’hydrocèle : non communicante et communicante.

Hydrocèle non communicante

On emploie ce terme quand le sac entourant les testicules se ferme, mais le corps n’absorbe pas le liquide. Le liquide restant prend généralement moins d’un an à se faire absorber par le corps.

Hydrocèle communicante

On emploie ce terme quand le sac entourant les testicules ne se ferme pas complètement, ce qui permet au liquide d’entrer et de sortir.

Symptômes

Les hydrocèles ne causent généralement aucune douleur. Le seul symptôme est habituellement un scrotum gonflé.

Chez l’adulte, il peut exister une sensation de lourdeur dans le scrotum. Dans certains cas, le gonflement peut être pire le matin que le soir.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une hydrocèle, votre médecin procédera à un examen physique. Si une hydrocèle est présente, votre scrotum sera gonflé, mais vous ne ressentirez aucune douleur. Le médecin ne pourra pas palper votre testicule à cause de la présence du sac de liquide.

Pour faciliter le diagnostic, le médecin pourra envoyer un faisceau de lumière à travers le scrotum, une procédure appelée transillumination. Elle permet de déterminer s’il y a du liquide dans le scrotum. En cas de présence de liquide, le scrotum permettra la transmission de la lumière et semblera s’allumer.

Traitement

Une hydrocèle présente chez un nouveau-né disparaîtra probablement d’elle-même au bout d’environ un an. Si elle ne disparaît pas d’elle-même, ou si elle grossit beaucoup, il faudra peut-être recourir à la chirurgie.

Il faut parfois aussi opérer en cas d’hydrocèle communicante ou d’hydrocèle chez l’adulte.

Chirurgie

L’intervention visant à retirer une hydrocèle se fait sous anesthésie, mais le patient peut en général rentrez chez lui après quelques heures.

Une petite incision est pratiquée dans l’abdomen ou le scrotum, selon l’emplacement de l’hydrocèle, et l’hydrocèle est retirée chirurgicalement. Le chirurgien appliquera un grand pansement sur le site de l’incision. Vous devrez peut-être utiliser un drain pendant quelques jours.

Risques associés à cette intervention :

  • caillots de sang lésion scrotale infection

Aspiration à l’aiguille

Une autre option pour traiter une hydrocèle est de la drainer à l’aide d’une longue aiguille qui est insérée dans le sac pour aspirer le liquide. Dans certains cas, on injecte un médicament pour empêcher le sac de se remplir à nouveau. L’aspiration à l’aiguille est fréquemment réalisée chez les hommes qui courent un risque élevé de complications chirurgicales.

Les effets secondaires les plus fréquents de cette intervention sont une douleur scrotale temporaire et un risque d’infection.

Après l’intervention

Après l’intervention

Le pronostic est excellent, que l’hydrocèle s’en aille d’elle-même ou qu’elle nécessite une opération.

Si vous subissez une opération, la douleur disparaîtra probablement au bout d’environ une semaine. Si vous en avez besoin, le médecin peut prescrire un antidouleur.

Vous ne pourrez probablement pas reprendre vos activités normales avant quelques semaines. Notamment vous devrez éviter pendant au moins trois semaines toute activité nécessitant de se mettre à califourchon (enfourcher une bicyclette par exemple). Les activités ardues doivent aussi être évitées pendant cette période.

Les sutures sur le site d’incision se dissolvent habituellement d’elles-mêmes, mais le médecin les examine parfois après quelques semaines. Il est utile de nettoyer le scrotum sous la douche ou à l’éponge pour prévenir l’infection.

A lire aussi

Pleurésie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleurs et affections de la hanche : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de la personnalité limite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La maladie des os de verre (Ostéogénèse imparfaite) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Œdème de Quincke, ou angiœdème (urticaire géante) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pancréatite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene