comprendre-facilement.fr
Déglutition douloureuse
Santé

Déglutition douloureuse : définition, cause, symptômes, traitement

La déglutition douloureuse est relativement courante et elle peut se manifester chez toutes les tranches d’âge, à n’importe quel moment. Il s’agit d’un symptôme qui peut découler de diverses causes, par exemple d’une infection de la gorge ou d’une rage de dents. Si votre déglutition est difficile et douloureuse, généralement il s’agit d’une infection ou d’une réaction allergique. Consultez votre médecin si la douleur est sévère ou si elle vous gêne lorsque vous mangez, buvez ou respirez.

Causes

La déglutition douloureuse peut avoir de nombreuses causes. Si votre déglutition est douloureuse, cette douleur peut être un signe indicateur des troubles suivants :

  • ganglions lymphatiques gonflés (amygdales, adénoïdes)
  • irritation de la gorge
  • difficulté à ingérer de grands comprimés
  • cicatrisation du tissu œsophagien (normalement le résultat de l’érosion acide causée le reflux acide)
  • infection de l’oreille

Les causes les plus courantes de la déglutition difficile sont :

  • le rhume
  • la grippe
  • la toux chronique
  • le reflux gastro-œsophagien pathologique (GERD)
  • une infection de la gorge
  • l’amygdalite
  • consommation d’aliments aux bords irréguliers difficiles à avaler, tels que des chips ou des crackers

Symptômes

Si une infection est la cause de la déglutition douloureuse, vous aurez peut-être d’autres symptômes :

  • fièvre
  • frissons
  • maux de tête
  • toux sèche ou productive (grasse)
  • suées
  • amygdales rouges et enflammées

Diagnostic

Lorsque vous discutez avec votre médecin, veillez à bien mentionner tous vos symptômes. Faites-lui également savoir si de quelconques symptômes sont nouveaux ou s’aggravent. Les types de symptômes que vous décrirez aideront votre médecin à déterminer la cause de votre douleur.

Comme un examen physique n’est habituellement pas suffisant pour établir un diagnostic, votre médecin pourra vous prescrire des tests :

  • prise de sang (effectuée habituellement avec une aiguille à l’intérieur de votre bras)
  • prélèvement d’échantillon dans la gorge (utilisation d’un écouvillon pour prélever un échantillon à l’arrière de votre gorge)
  • culture d’expectoration (prélèvement d’un échantillon de votre phlegme)

Ces examens peuvent aider à identifier les bactéries ou les virus qui causent le problème.

Traitement

Les options de traitement pour la déglutition douloureuse dépendent exclusivement de la cause de la douleur. Votre médecin vous prescrira probablement des antiobiotiques pour traiter les infections de la gorge, des amygdales, de la bouche ou de l’œsophage.

Il pourra vous fournir un bain de bouche pour désensibiliser votre gorge avant d’avaler l’antibiotique. Cet agent désensibilisant contribue à bloquer la douleur que vous pourriez ressentir en avalant le comprimé. Un vaporisateur pour la gorge peut également traiter l’infection et désensibiliser la gorge. Votre médecin pourra prescrire des anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation de l’œsophage, de la gorge ou des amygdales.

Des antiacides en vente libre peuvent soulager le gonflement œsophagien causé par le reflux acide. Cependant, si vous souffrez de reflux acide chronique ou de reflux gastro-œsophagien (GERD), votre médecin prescrira des médicaments servant à soulager le reflux acide chronique. Les antiacides en vente libre ne sont utilisés qu’à titre temporaire et ne permettront pas de traiter un reflux acide chronique.

Si vous constatez fréquemment une déglutition douloureuse causée par une inflammation récurrente des amygdales, ou si celle-ci ne répond pas au traitement médicamenteux, votre médecin pourra suggérer une ablation chirurgicale des amygdales.

Complications

Exemples de complications résultant de la déglutition douloureuse :

  • amygdalectomie (ablation des amygdales)
  • aggravation de l’infection
  • infection des voies respiratoires
  • perte de goût temporaire ou permanente
  • ganglions lymphatiques enflés

Le gonflement des ganglions lymphatiques d’un côté ou de l’autre du cou peut rendre difficile le fait de tourner la tête complètement vers le côté ou de l’incliner vers l’arrière. Cette gêne diminue normalement lorsque l’infection disparaît et lorsque les ganglions lymphatiques retrouvent leur taille normale.

A lire aussi

La tonométrie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Asthme allergique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Règles abondantes, prolongées ou irrégulières : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Anévrysme de l’aorte abdominale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Angiographie à la fluorescéine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de l’acide folique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene