comprendre-facilement.fr
RCP
Santé

RCP : définition, cause, symptômes, traitement

La réanimation cardio-pulmonaire ou RCP est une technique qui permet de sauver des vies. Elle peut être pratiquée par toute personne ayant reçu une formation appropriée en effectuant un massage cardiaque externe et une ventilation artificielle pour alimenter le corps de la victime en sang et en oxygène quand son cœur et sa respiration se sont arrêtés. La RCP pratiquée dans les 6 premières minutes suivant l’arrêt cardiaque permet de maintenir quelqu’un en vie en attendant les secours.

Même si des techniques de ventilation artificielle étaient utilisées pour ranimer les victimes de noyade dès le XVIIIe siècle, il aura fallu attendre 1960 pour que le massage cardiaque externe se révèle une technique de réanimation efficace et qu’un programme officiel de RCP soit mis sur pied par l’Association américaine de cardiologie (American Heart Association). Au début, la RCP n’était enseignée qu’aux médecins, mais le programme s’est vite élargi pour proposer une formation au grand public.

La RCP des débuts comportait des techniques différentes pour les adultes, les enfants et les nourrissons, mais au fil des ans, les recherches ont amené des modifications de la pratique de la RCP. En 2010, le programme a été révisé à des fins de simplicité et les techniques de RCP sont devenues les mêmes pour toutes les tranches d’âge.

Si rien ne peut remplacer une formation RCP officielle assurée par des moniteurs certifiés, l’Association américaine de cardiologie a récemment recommandé que les personnes n’ayant pas reçu de formation RCP pratiquent uniquement la RCP manuelle (sans respiration artificielle) car cette méthode est simple, permet de sauver des vies et donne de meilleurs résultats que de se contenter d’attendre l’arrivée des secours sur les lieux.

Étapes de RCP manuelle

1. Évaluez la situation

Assurez-vous qu’il est sans danger pour vous d’aller jusqu’à la victime.

2. Vérifiez si la personne réagit.

Secouez son épaule et demandez-lui d’une voix forte : Est-ce que ça va ? Pour un nourrisson, tapotez la plante du pied.

3. Si la personne n’a aucune réaction, appelez les services de secours.

Ou demandez à un témoin de passer l’appel. Si vous êtes seul et que vous croyez que la personne est victime d’une noyade, ou si la victime est un enfant, commencez d’abord la RCP, pratiquez-la pendant deux minutes puis appelez les services de secours.

4. Localisez la position de la main

Pour les adultes, placez la plante d’une main au milieu du thorax de la victime, entre les mamelons. Posez l’autre main sur la première et entrecroisez les doigts de façon à ce qu’ils pointent vers le haut et que la plante de la main reste sur le thorax. Pour les enfants âgés de 1 à 8 ans, n’utilisez qu’une main placée au milieu du thorax de la victime entre les mamelons. Pour les nourrissons, placez deux doigts au milieu du thorax, juste en-dessous de la ligne entre les mamelons.

5. Commencez les compressions

Pour un adulte, à l’aide du haut du corps poussez vers le bas pour enfoncer le sternum d’au moins 5 cm à un rythme de 100 compressions par minute, en permettant à la poitrine de reprendre sa position entre les compressions. Pour les enfants de 1 à 8 ans, poussez vers le bas pour enfoncer le sternum d’environ 5 cm à un rythme de 100 compressions par minute, en permettant à la poitrine de reprendre sa position entre les compressions. Pour un nourrisson, poussez vers le bas pour enfoncer le sternum de 1,25 cm à 2,5 cm à un rythme de 100 compressions par minute, en permettant à la poitrine de reprendre sa position entre les compressions.

6. Poursuivez les compressions

Jusqu’à ce que la victime se mette à respirer ou jusqu’à l’arrivée des secours. Si la personne se remet à respirer, faites-la s’allonger sur le côté doucement jusqu’à l’arrivée des secours.

Étapes du bouche à bouche

Si vous avez une formation de secouriste en RCP, suivez les étapes 1 à 5 et réalisez environ 30 compressions thoraciques. Puis :

7. Libérez les voies aériennes

Placez la paume de la main sur le front de la personne et rejetez sa tête en arrière. Élevez doucement le menton avec l’autre main (manœuvre d’inclinaison de la tête et du menton). Pour les jeunes enfants et les nourrissons, rejeter la tête en arrière suffit souvent à libérer les voies aériennes.

8. Appréciez la respiration

Vérifiez en écoutant, en regardant et en touchant. Vérifiez si la poitrine se soulève, si le bruit de la respiration est normal (pas de halètement) ou si vous constatez au toucher la respiration de la victime. Faites ceci pendant 10 secondes. En l’absence de respiration :

9. Pratiquez le bouche à bouche

Les voies aériennes étant libérées, à partir de 1 an, fermez les narines et couvrez la bouche de la victime avec le masque de bouche à bouche RCP de façon à ce qu’il adhère bien. Pour les nourrissons, couvrez la bouche et le nez avec le masque. Puis réalisez deux insufflations de bouche à bouche d’une seconde environ chacune. Vérifiez que la poitrine monte avec l’insufflation. Si elle ne monte pas, repositionnez le masque et réessayez.

10. Alternez bouche à bouche et compressions thoraciques

Poursuivez la RCP en alternant 30 compressions avec deux insufflations de bouche à bouche jusqu’à ce que la personne se mette à respirer ou jusqu’à l’arrivée des secours. Si la personne se remet à respirer, faites-la s’allonger sur le côté doucement jusqu’à l’arrivée des secours.

Cours de RCP

N’oubliez pas, rien ne remplace un cours de RCP ! La Croix-Rouge américaine, l’Association américaine de cardiologie et d’autres organismes proposent des cours de RCP ainsi qu’une formation à l’utilisation d’un défibrillateur automatisé externe (DAE). Le DAE est un dispositif capable de détecter les anomalies du rythme cardiaque d’un patient et, le cas échéant, de délivrer un choc électrique dans la poitrine pour rétablir un rythme cardiaque normal. Avec une formation, les DAE sont faciles à utiliser et constituent une étape importante pour aider à ranimer une victime dont le cœur s’est arrêté.

A lire aussi

Retard de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pleurésie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cystite infectieuse aiguë : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de l’œsophage : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les modèles de cigarettes électroniques les plus efficaces pour une meilleure santé

Tambi

Péritonite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene