comprendre-facilement.fr
  • Home
  • Emploi
  • Ce qu’il faut savoir du métier d’élagueur
Emploi

Ce qu’il faut savoir du métier d’élagueur

Rate this post

Un métier à risque, mais bien courtisé, l’élagueur se charge du soin, de l’élagage, de la taille et de l’abattage de vos arbres. Pour tous vos problèmes de végétaux, les services de ce professionnel vous sont recommandés. Cet article vous donnera les informations nécessaires sur cette profession.

Les missions de l’élagueur

D’abord, l’élagueur fait une étude approfondie sur la plante qu’il doit entretenir, soigner, tailler ou élaguer. En effet, afin de détecter les problèmes sur votre arbre, il opérera un diagnostic approfondi. De ce fait, il examine l’état,  la morphologie ainsi que la physiologie de l’arbuste. Le professionnel détectera donc les anomalies et établira les modes opératoires utiles pour réaliser sa mission. Il existe de multiples raisons qui nécessitent l’intervention de ce professionnel, alors citons en quelques-unes :

  • La limitation de la croissance de l’arbre
  • L’orientation de la croissance de l’arbre
  • L’entretien de l’arbre
  • L’abattage de l’arbre
  • L’esthétisme ou la beauté de l’arbre
  • L’opération de soin pour les plantes parasites

Ensuite intervient le processus d’installation du chantier. En effet, en travaillant à plusieurs mètres du sol, les experts comme les élagueurs au sein de cette entreprise d’élagage dans le 89 mettent en place les matériels nécessaires pour procéder à l’opération. L’élagage se définit par la coupure des branches encombrantes et des bois morts. Étant donné les risques qu’engendre ce métier, le respect des principes de sécurité est de rigueur. Par exemple, le port des équipements de protection individuelle tel que la corde de sécurité s’impose.

Enfin, le spécialiste s’attaquera au travail d’élagage proprement dit. À travers cette dernière étape, sa tâche variera en fonction de vos exigences, mais également en fonction des besoins de l’arbre. En montant en hauteur, muni des matériels adaptés (scies, tronçonneuses, kits d’élagage, etc.), l’expert procédera à l’exécution de l’élagage, de l’entretien ou de l’éradication de l’arbre en question. À titre d’illustrations, l’élagueur apporte les soins nécessaires pour le nettoyage des plaies de l’arbre. Il jouera ainsi le rôle d’infirmier. De plus, face à une plante condamnée, le professionnel sera dans l’obligation de l’abattre. Il pourra également redessiner l’arbre en ne coupant que quelques branches. Cela lui donnera une bonne silhouette.

Le travail de l’élagueur est assez complexe et périlleux. En conséquence, force est de constater qu’accomplir vous-même tous ces travaux sans l’intervention d’un spécialiste reste fortement déconseillé.

Comment devenir un élagueur grimpeur ?

L’exigence d’avoir une bonne capacité physique conditionne avant tout l’exercice de ce métier. D’ailleurs, travailler en hauteur exige un maximum de prudence, de lucidité, d’habilité et de concentration. Effectivement, la profession d’élagueur consiste, à la base, à  escalader  les arbres. C’est ce qui la rend à la fois difficile et dangereuse, car toute chute peut lui être fatale. Par conséquent, il ne peut être sensible au vertige et doit avoir une parfaite maîtrise des techniques d’escalade et de coupe.

Être élagueur n’est pas un métier à prendre à la légère. En effet, s’assurer de sa propre sécurité ainsi que veiller à ce que la chute des branches sur le sol ne blesse personne, requiert un maximum de savoir-faire. De plus, l’avenir de l’arbre dépend de son  savoir-faire.  Par ailleurs, exercer ce métier implique le suivi d’une formation d’une durée d’un an. Ainsi, il est important  que le grimpeur obtienne le certificat spécialisé en «soin et taille des arbres» avant tout exercice d’activité.

En poursuivant ses études, l’élagueur en activité pourra voir sa carrière s’échelonner. En l’occurrence, il existe de multiples formations telles que celle portant sur les techniques de grimpes ou celle en vue d’obtenir le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES), etc. En conséquence, cela lui permettra de jouir des postes à responsabilité.

Related posts

Qu’est-ce que le DSCG ?

Claude

Quelques points à savoir pour devenir un couvreur professionnel

Tambi

Mettre son CV sur le web : une bonne idée pour les chercheurs d’emploi

Tambi