comprendre-facilement.fr
tonométrie
Santé

La tonométrie : définition, cause, symptômes, traitement

La tonométrie est un examen des yeux qui sert à mesurer la pression à l’intérieur de l’œil afin de déterminer l’existence d’un risque de glaucome. Le glaucome est une maladie oculaire se traduisant par une accumulation de liquide dans l’oeil pouvant endommager le nerf optique. Bien que souvent employé pour ne désigner qu’une seule maladie, le glaucome se réfère en réalité à un ensemble de plusieurs maladies qui provoquent toutes les mêmes dommages et qui affectent plus particulièrement les personnes de 60 ans et plus (NIH Senior Health).

Dans la plupart des cas de glaucome, le liquide qui humidifie et nourrit l’œil s’assèche trop lentement, provoquant une augmentation de la pression. À défaut de traitement, cette pression peut endommager le nerf optique et entraîner une perte de vision. Dans la mesure où les altérations survenant dans les yeux n’entraînent généralement pas de douleur, elles peuvent s’opérer durant des années sans que l’on ne s’en aperçoive.

Puisqu’un glaucome peut entraîner la cécité s’il n’est pas traité, un examen tonométrique est primordial pour pouvoir détecter le plus tôt possible une éventuelle altération de l’œil. Si l’examen est positif, l’ophtalmologue initiera un traitement qui pourra retarder la progression de la maladie.

Définition

Définition

La tonométrie est un examen oculaire permettant de détecter les changements de pression intervenant dans l’œil longtemps avant que des symptômes se manifestent. La méthode de tonométrie la plus répandue est la tonométrie à aplanation de Goldmann, qui a été considérée pendant des décennies comme le test de référence sur le plan international pour mesurer la pression intraoculaire (PIO) (M Egli, 2011). Il existe d’autres méthodes pour mesurer la pression à l’intérieur des yeux, notamment des méthodes alternatives de tonométrie appelées tonométrie à air et Tono Pen.

La tonométrie à air est une procédure qui soumet l’œil à une pression d’air par le biais d’un instrument ressemblant à un piston à air. L’instrument projette un bref jet d’air sur la cornée et mesure la pression présente à l’intérieur de l’œil. En cas de résultats anormaux, le médecin procède généralement à d’autres examens afin de confirmer le diagnostic dans la mesure où la tonométrie à air est en principe reconnue comme étant moins précise que la tonométrie à aplanation de Goldmann

Le Tono Pen se présente sous la forme d’un large stylo. Ce dispositif portable délivre un affichage numérique de la pression intraoculaire. Le médecin le met en contact avec l’œil et mesure la pression. Bien qu’utile dans de nombreux cas, le Tono Pen est considéré comme étant moins précis que la tonométrie de Goldmann chez les personnes ayant des cornées normales (Augusto Azuara-Blanco, 1998).

Utilisation

Le médecin peut prescrire un examen de tonométrie à aplanation de Goldmann s’il suspecte un risque de glaucome. Si un examen par projection d’air ou tout autre examen laisse penser qu’il existe un problème potentiel, il peut souhaiter que le patient passe l’examen tonométrique pour confirmer ou écarter la présence d’un glaucome.

Selon la Mayo Clinic, les personnes afro-américaines constituent une population à risque puisqu’elles sont cinq fois plus exposées à la maladie que les populations de type européen. Elles sont par conséquent plus exposées à une cécité ultérieure définitive. Le risque est également plus élevé :

  • pour les personnes de 60 ans et plus
  • pour les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie
  • pour les personnes atteintes de diabète ou d’hypothyroïdie
  • Pour les personnes atteintes d’autres troubles oculaires ou ayant subi des dommages à l’œil
  • en cas de myopie
  • en cas de traitement aux corticoïdes pendant une période prolongée

Un examen de ce type pourra également être prescrit en cas de symptômes tels qu’une perte progressive de la vision périphérique, une vision en tunnel, des douleurs oculaires importantes, une vision floue, la perception de halos autour des lumières ou des rougeurs à l’œil. Tous ces symptômes peuvent constituer des signes de glaucome.

Interventions

Avant de pratiquer l’examen, l’ophtalmologue administrera des gouttes anesthésiantes dans les yeux afin que le patient ne ressente rien de ce qui pourra être en contact avec ses yeux. Une fois l’œil anesthésié, le médecin pourra appliquer une mince bande de papier imbibée d’un colorant orange sur la surface de l’œil afin de le teindre. Cette étape permet d’améliorer la précision de l’examen.

Le médecin positionne ensuite en face du patient une machine appelée lampe à fente dont les supports soutiendront le menton et le front de la personne examinée. La lampe est ensuite positionnée en face des yeux jusqu’à ce que l’extrémité de la sonde du tonomètre entre en contact avec la cornée. En aplatissant très légèrement la cornée, l’instrument sera en mesure d’indiquer la pression intraoculaire. L’ophtalmologue ajustera la pression exercée jusqu’à ce qu’il soit en mesure de lire les résultats de manière suffisamment précise.

Dans la mesure où les yeux sont anesthésiés, aucune douleur ne se fera ressentir au cours de l’examen. La tonométrie est extrêmement sûre. Il existe toutefois un risque minime d’abrasion de la cornée au moment où le tonomètre entre en contact avec l’œil. Même si cela se produit, le processus de guérison s’opère habituellement de lui-même sous quelques jours.

Résultats

Un résultat normal suite à l’examen signifie que la pression présente dans l’œil se situe dans une tranche normale et qu’il n’existe aucun problème lié à un glaucome ou une quelconque autre maladie en relation avec des problèmes de pression intraoculaire. Selon la Glaucoma Research Foundation, l’intervalle de pression normal se situe entre 10 et 21 mm Hg (GRS). L’unité de mesure mm Hg signifie millimètre de mercure et elle est employée pour mesurer la pression de l’œil.

Si l’examen retourne un résultat indiquant une pression supérieure à 20 mm Hg, la présence d’un glaucome est possible. Tel n’est cependant pas toujours le cas. Des résultats indiquant une pression élevée peuvent également être consécutifs à une blessure à l’œil, ou à des saignements sur la partie frontale de l’œil causés par un problème de vaisseaux sanguins, une inflammation ou tout autre problème.

Le médecin évoquera les options de traitement si un glaucome est diagnostiqué.

A lire aussi

Règles abondantes, prolongées ou irrégulières : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Options de traitement des troubles de l’alimentation : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Rythme ectopique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pancréatite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le mégacôlon toxique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Blépharospasme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene