comprendre-facilement.fr
Intolérance à la chaleur
Santé

Intolérance à la chaleur : définition, cause, symptômes, traitement

La plupart des gens n’aiment pas la chaleur extrême, mais si vous êtes intolérant à la chaleur, il vous est impossible d’être à l’aise quand il fait chaud. L’intolérance à la chaleur, qui peut aussi être appelée sensibilité à la chaleur,

est souvent causée par une régulation inadéquate de la température corporelle. Le corps régule sa température en maintenant un équilibre délicat entre le chaud et le froid. L’hypothalamus est une partie du cerveau qui régule la température corporelle. Quand vous avez trop chaud, l’hypothalamus envoie un signal nerveux à votre peau, lui indiquant d’augmenter la transpiration. En s’évaporant de la peau, la transpiration refroidit le corps.

Causes

Il en existe plusieurs.

Traitements médicamenteux

L’une des causes les plus fréquentes de sensibilité à la chaleur est la prise de certains médicaments, le plus souvent des antiallergiques, des antihypertenseurs ou des décongestifs. En empêchant la transpiration, les antiallergiques peuvent inhiber la capacité du corps à s’auto-refroidir. Eux aussi en inhibant aussi la transpiration, les antihypertenseurs et les décongestifs peuvent diminuer la circulation du sang dans la peau. Les décongestifs sont capables aussi d’augmenter l’activité musculaire, ce qui peut élever la température corporelle.

Caféine

La caféine est un stimulant susceptible d’accélérer la fréquence cardiaque et le métabolisme, élevant ainsi la température corporelle et entraînant l’intolérance à la chaleur

Hyperthyroïdie

On parle d’hyperthyroïdie quand la thyroïde produit trop de thyroxine. La thyroxine est une hormone importante car elle affecte la régulation de la température corporelle. Quand elle est produite en trop grande quantité, elle peut augmenter le métabolisme, ce qui entraîne une élévation de la température corporelle. L’hyperthyroïdie est le plus fréquemment causée par la maladie de Graves, une maladie auto-immune qui entraîne la production d’anticorps attaquant la thyroïde, ce qui la stimule et la pousse à surproduire de l’hormone thyroïdienne.

Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie débilitante affectant le système nerveux central, qui est constitué du cerveau et de la moelle épinière. La maladie attaque la gaine protectrice, ou myéline, qui recouvre les nerfs du système nerveux central. Un endommagement de la myéline s’ensuit, causant des interruptions dans les signaux nerveux du corps. Cet état pathologique a le potentiel de mener à l’intolérance à la chaleur.

Signes et symptômes

Signes et symptômes

Quand on est intolérant à la chaleur, on a l’impression de surchauffer , et très fréquemment, on transpire abondamment. Les symptômes peuvent se produire graduellement, mais une fois que l’intolérance se développe, elle dure habituellement un ou deux jours. Autres signes potentiels de sensibilité à la chaleur :

  • maux de tête
  • vertiges
  • faiblesse
  • crampes
  • nausées

Une température entre 38 et 40,5 °C sans être autrement malade peut signaler une sensibilité à la chaleur. Le pouls peut aussi être plus rapide que normal.

Complications

Si vous souffrez de SEP, l’intolérance à la chaleur peut causer des troubles de la vue pouvant aller de la vue trouble à une perte de vision temporaire. Une augmentation de la température corporelle amplifie la distorsion des signaux nerveux chez les personnes souffrant de SEP. C’est ce qu’on appelle le phénomène d’Uhthoff, en l’honneur de Wilhelm Uhthoff qui a découvert la connexion entre la chaleur et les problèmes de la vue. L’empirement des symptômes n’est que temporaire et se résout généralement avec le refroidissement.

Dans des circonstances extrêmes, l’intolérance à la chaleur peut entraîner l’épuisement dû à la chaleur. Si vous présentez des symptômes d’épuisement dû à la chaleur ou un coup de chaleur, vous devrez probablement vous faire soigner d’urgence. Ces symptômes regroupent :

  • confusion
  • pertes de connaissance
  • vomissements
  • crampes musculaires
  • température corporelle supérieure ou égale à 40 °C
  • rythme cardiaque élevé
  • respiration rapide

Si vous présentez ces symptômes en plus de l’intolérance à la chaleur, faites-vous soigner immédiatement. En l’absence de traitement, l’épuisement dû à la chaleur peut entraîner un coup de chaleur, qui peut être fatal.

Traitement

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour vous protéger contre les effets de la sensibilité à la chaleur. Rester dans un environnement climatisé est un des meilleurs moyens d’éviter ces symptômes. Si votre domicile n’est pas climatisé et vous souffrez de SEP, vous pourrez peut-être déduire le coût de ventilateurs et d’appareils de refroidissement de vos impôts en les déclarant comme des frais médicaux. Cela n’est habituellement possible que si le médecin vous a fait une ordonnance à cet effet.

Il est aussi recommandé de boire beaucoup d’eau pour rester hydraté. Vous pouvez vous déshydrater rapidement si vous transpirez abondamment. Essayez aussi de prendre des boissons glacées rafraîchissantes ou des cornets de glace. Le port d’habits en coton léger permettra d’aérer votre peau et de vous rafraîchir. Si vous pratiquez un sport, ne portez d’appareils de protection (gants, brassards, casques, etc.) que lorsque c’est absolument nécessaire.

A lire aussi

Symptômes de la démence : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Angiographie à la fluorescéine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les tics transitoires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pleurésie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM thoracique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La laryngectomie : parlons-en : définition, cause, symptômes, traitement

Irene