comprendre-facilement.fr
négociation d'options
Finances et Bourse

Comprendre la volatilité : fondements de la négociation d’options

La volatilité est un aspect essentiel de la négociation d’options, car elle influence directement la valeur des contrats et les stratégies que les investisseurs choisissent. Dans cet article, nous aborderons les diverses façons dont la volatilité impacte les prix des options, les choix stratégiques en périodes de volatilité élevée ou faible, et les méthodes pour atténuer les risques associés.

Qu’est-ce que la volatilité ?

La volatilité est une mesure de la variation du prix d’un actif sous-jacent, comme une action, une obligation, une devise ou une matière première. Elle représente l’ampleur et la fréquence des fluctuations de prix à court terme, et peut être mesurée de deux manières principales. La volatilité historique est le taux de fluctuation des rendements passés d’un actif. Il s’agit d’une mesure rétrospective qui donne aux investisseurs une idée de la performance passée d’un actif en termes de variation de prix. La volatilité historique est généralement calculée sur une période de 10, 20, 30 ou même 250 jours. La volatilité implicite est une estimation de la volatilité future d’un actif sous-jacent. Elle est déduite des prix des options sur cet actif et reflète le niveau de volatilité attendu par les négociateurs sur le marché des options. Contrairement à la volatilité historique, la volatilité implicite donne un aperçu de ce que les investisseurs anticipent en termes de fluctuations futures de prix.

Impact de la volatilité sur les prix des options

La valeur d’une option dépend en grande partie du niveau de volatilité sous-jacente. Une augmentation de la volatilité augmente généralement le prix des options, car elle rend l’issue du contrat moins prévisible et plus risquée pour les vendeurs d’options. Par conséquent, les acheteurs d’options sont prêts à payer des primes plus élevées pour avoir le droit d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix fixe en cas d’événements imprévus affectant cet actif. Une faible volatilité implique de moindres mouvements de prix d’un actif sous-jacent, réduisant ainsi le potentiel de réaliser des gains importants en négociant des options. Dans ces circonstances, les premiums d’options seront généralement plus faibles, car les chances que l’actif connaisse une variation de prix significative pendant la durée du contrat diminuent.

Stratégies de négociation d’options en fonction de la volatilité

Les niveaux de volatilité actuels et anticipés peuvent influencer le choix des stratégies que les investisseurs adoptent lorsqu’ils négocient des options. Lorsque la volatilité est élevée, les traders peuvent choisir de vendre des options plutôt que de les acheter, afin de profiter des primes optionnelles plus élevées. Les stratégies qui peuvent être utilisées incluent la vente d’options d’achat ou la vente d’options de vente. Dans un environnement de faible volatilité, les traders peuvent choisir d’acheter des options sur des actifs présentant des attentes de volatilité faible, mais susceptible d’augmenter. Une stratégie courante est l’achat de straddle, qui implique l’achat simultané d’une option d’achat et d’une option de vente sur le même actif sous-jacent, avec la même date d’expiration et le même prix d’exercice. Si la volatilité augmente, la valeur des options achetées augmentera également, permettant aux traders de profiter de la différence entre la prime payée et les gains potentiels.

A lire aussi

Comment choisir entre fonds de placement à gestion active ou passive ?

administrateur

Modèle Black-Scholes-Merton : comment l’appliquer en trading d’ETF ?

administrateur

Le processus de demande de crédit conso

Tambi

Comment choisir un logiciel de caisse pour vos magasins ?

La rédaction

Existe-t-il différents types de crédits renouvelables ?

Nicolas Certu