comprendre-facilement.fr
Fièvre dengue
Santé

Fièvre dengue : définition, cause, symptômes, traitement

La fièvre dengue est une maladie répandue par les moustiques du genre Aedes aegypti et causée par l’un des quatre virus de la dengue qui sont étroitement apparentés. Les virus qui causent la fièvre dengue sont apparentés à ceux qui causent la fièvre jaune et l’infection par le virus du Nil occidental.

Chaque année, il est estimé qu’au moins 100 millions de personnes sont infectées par le virus de la fièvre dengue dans le monde entier. Les régions tropicales sont toujours très affectées. Régions comportant le plus grand risque d’infection :

  • Afrique sub-saharienne
  • Amérique centrale
  • Mexique
  • Caraïbes (à l’exception des îles Caïman et Cuba)
  • Îles du Pacifique
  • Amérique du Sud (à l’exception de l’Argentine, du Chili et du Paraguay)
  • Asie du Sud-Est
  • Chine méridionale
  • Taïwan
  • Parties septentrionales de l’Australie

Très peu de cas se produisent aux États-Unis. La plupart des cas qui sont diagnostiqués se manifestent chez des personnes ayant contracté la maladie pendant un voyage à l’étranger. Toutefois, le risque d’infection augmente pour les résidents du Texas qui habitent dans des régions frontalières du Mexique. Par ailleurs, un nombre accru de cas ont été constatés dans d’autres partie du Sud des États-Unis. En 2009, une flambée de fièvre dengue a été identifiée à Key West, en Floride.

La fièvre dengue est transmise par la piqûre d’un moustique contaminé par le virus dengue. Ce virus ne se transmet pas d’une personne à une autre.

Symptômes

Si vous contractez la fièvre dengue, les symptômes commencent habituellement de 4 à 7 jours après l’infection initiale. Dans de nombreux cas, les symptômes seront légers. Il est facile de les confondre avec ceux de la grippe ou une autre infection. Les jeunes enfants et les personnes n’ayant jamais été infectées sont susceptibles d’avoir une maladie moins sévère que les enfants plus âgés et les adultes. Les symptômes durent généralement une dizaine de jours et peuvent inclure :

  • fièvre élevée soudaine
  • maux de tête graves
  • ganglions lymphatiques enflés
  • douleurs articulaire et musculaire sévères
  • éruption cutanée (apparaissant de deux à cinq jours après la fièvre initiale)
  • nausée légère à sévère
  • vomissements légers à sévères
  • saignement léger provenant du nez ou des gencives
  • légères contusions cutanées

Complications

  • convulsions fébriles
  • déshydratation

Un faible pourcentage des personnes ayant contracté la fièvre dengue peuvent développer une forme plus grave de la maladie, la fièvre hémorragique dengue.

Fièvre hémorragique dengue

Les facteurs de risque pour le développement de la fièvre hémorragique dengue incluent :

  • présence d’anticorps du virus dengue résultant d’une infection antérieure
  • enfants de moins de 12 ans
  • sexe féminin
  • race blanche
  • système immunitaire affaibli

Cette forme rare de la maladie est caractérisée par :

  • fièvre élevée
  • lésion du système lymphatique
  • lésion de vaisseaux sanguins
  • saignement nasal
  • saignement des gencives
  • augmentation du volume du foie
  • défaillance de l’appareil circulatoire

Les symptômes de la fièvre hémorragique dengue peuvent déclencher le syndrome de choc. Ce syndrome de choc est grave et peut provoquer un saignement massif, voire même la mort.

Diagnostic

Les médecins utilisent les analyses de sang pour détecter la présence d’anticorps viraux ou d’infections. Si vous constatez les symptômes de la fièvre dengue après avoir voyagé dans un pays étranger, consultez un professionnel de la santé pour déterminer si vous avez été infecté.

Traitement

Il n’existe pas de médicament ou de traitement conçu spécifiquement contre cette infection. Si vous pensez avoir été infecté par le virus de la fièvre dengue, utilisez des médicaments antidouleur en vente libre pour réduire votre fièvre, vos maux de tête et vos douleurs articulaires. Cependant, l’aspirine et l’ibuprofène peuvent causer plus de saignements, et ces médicaments doivent donc être évités.

Votre médecin effectuera un examen médical, et vous devrez vous reposer et boire beaucoup de liquides. Si votre état empire pendant les 24 heures suivant le début de la maladie (après la baisse de votre fièvre), faites-vous conduire à l’hôpital dès que possible pour vous assurer qu’il n’y a pas de complication.

Prévention

Il n’existe pas de vaccin contre la fièvre dengue. La meilleure méthode de protection consiste à éviter les piqûres de moustique et à réduire le nombre de moustiques. Lorsque vous vous trouvez dans une région très exposée, il est recommandé :

  • d’éviter les zones à forte densité de population
  • d’utiliser des répulsifs anti-moustiques à l’intérieur comme à l’extérieur
  • de porter des chemises et des pantalons rentrés dans les chaussettes
  • d’utiliser la climatisation au lieu d’ouvrir les fenêtres
  • de vérifier que les écrans des fenêtres et des portes sont bien installés et ne sont pas troués
  • d’utiliser des moustiquaires si les chambres ne sont pas protégées par des écrans.

La réduction du nombre de moustiques nécessite la destruction des zones de reproduction des moustiques. Ces zones incluent tous les endroits contenant de l’eau stagnante, tels que les bains pour oiseaux, les gamelles pour animaux domestiques, les pots/vases vides ou tout récipient vide. Ces conteneurs doivent être inspectés, vidés ou nettoyés régulièrement.

Si un membre de votre famille est déjà malade, il est important de vous protéger, ainsi que les autres membres de la famille, contre les piqûres de moustiques. Pour contribuer à empêcher la maladie de s’étendre, consultez un médecin à chaque fois que vous constatez des symptômes de la fièvre dengue.

A lire aussi

Les modèles de cigarettes électroniques les plus efficaces pour une meilleure santé

Tambi

Le pica : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La tonométrie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer de l’œsophage : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les tics transitoires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Agranulocytose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene