comprendre-facilement.fr
Tomodensitogramme crânien
Santé

Tomodensitogramme crânien : définition, cause, symptômes, traitement

Le tomodensitogramme crânien est un outil de diagnostic qui sert à réaliser des images détaillées du crâne, du cerveau, des sinus para-nasaux, ainsi que des orbites. L’abréviation TDM, ou tomodensitométrie, est également désignée par d’autres termes, dont scanner du cerveau, scanner de la tête, du crâne, des sinus, ou encore tomodensitogramme.

Le tomodensitogramme crânien est non-invasif et généralement conseillé initialement pour éviter des interventions plus invasives et douloureuses.

Utilisations d’un tomodensitogramme

Les images réalisées à l’aide de tomodensitogrammes crâniens sont nettement plus détaillées que les radiographies ordinaires. Elles facilitent le diagnostic des lésions, accidents vasculaires cérébraux, saignements/hémorragies, tumeurs, infections, malformations congénitales, accumulations de fluides, et autres anomalies osseuses.

Votre médecin pourra prescrire un tomodensitogramme du crâne si vous avez subi un accident ou si vous présentez l’un de ces symptômes sans cause apparente :

  • évanouissements ;
  • maux de tête ;
  • changements de comportement ou de mode de réflexion ;
  • perte auditive ;
  • perte de vision ;
  • faiblesse musculaire, engourdissement et picotements ;
  • difficultés d’élocution ;
  • difficultés pour déglutir.

Le tomodensitogramme crânien peut également servir à faciliter d’autres interventions (de chirurgie ou biopsie, par exemple).

Intervention

Le tomodensitogramme crânien effectue une série de radiographies. L’ordinateur réunit ensuite ces images afin de réaliser des clichés de la tête qui vont aider le médecin à diagnostiquer votre état.

Cette intervention est généralement pratiquée en milieu hospitalier ou dans un centre de soins externes. Le jour de l’intervention :

  • Veillez à ne pas porter de bijoux ni d’autres objets métalliques susceptibles d’endommager le scanner ou d’interférer avec les rayons. Il pourra vous être demandé de revêtir une blouse de patient.
  • Vous serez allongé(e) sur une table étroite, sur le ventre ou sur le dos, selon le motif de votre tomodensitogramme.
  • Il est extrêmement important que vous soyez totalement immobile pendant la totalité de l’examen. Même un faible mouvement serait susceptible de brouiller les images. Si nécessaire, le médecin pourra suggérer de vous placer sous sédatif afin de s’assurer que votre corps soit bien immobile. Certaines personnes éprouvent une sensation de stress ou de claustrophobie. Le médecin pourra éventuellement suggérer la prise d’un sédatif afin de s’assurer que vous allez rester calme pendant cette procédure.
  • La table va glisser doucement jusqu’à ce que votre tête se trouve à l’intérieur de l’appareil.
  • Dans certains cas, il pourra vous être demandé de retenir votre souffle pendant un court moment.
  • Les rayons émanant du scanner vont tourner autour de votre tête afin d’en réaliser une série d’images sous divers angles. Les images individuelles se présentent sous la forme de coupes .
  • Ces images pourront être visualisées immédiatement sur un moniteur, archivées pour consultation ultérieure et imprimées. Il est possible de réaliser des images en trois dimensions en empilant des coupes les unes sur les autres.
  • Par mesure de sécurité, le tomodensitogramme est équipé d’un micro et de hauts parleurs permettant une communication bilatérale avec le manipulateur du scanner.
  • La réalisation de cette imagerie ne prend en principe pas plus de 15 minutes.

Tomodensitogramme crânien pour les enfants

Si le tomodensitogramme crânien doit être effectué sur un enfant ou un nourrisson, il sera éventuellement recommandé de lui administrer un sédatif adapté à son âge pour s’assurer qu’il soit calme et immobile.

Milieu de contraste

Le milieu de contraste contribue à mieux faire apparaître certaines zones sur les images. Il pourra par exemple mettre en évidence et faire ressortir les vaisseaux sanguins, les intestins ou d’autres zones. Le milieu de contraste est administré en intraveineuse dans le bras ou la main. Il est fréquent que des clichés soient initialement effectués sans, puis avec un milieu de contraste.

Votre médecin pourra vous demander de ne pas manger ni boire pendant plusieurs heures avant l’examen si un milieu de contraste doit vous être administré. Veillez à consulter votre médecin sur les précautions spécifiques à prendre préalablement à votre examen de tomodensitométrie. Elles dépendront éventuellement de votre cas et de votre état de santé.

Le recours à un milieu de contraste n’est pas toujours nécessaire. Il va dépendre de ce que recherche le médecin.

Précautions

Le plateau du scanner est très étroit. Si vous pesez plus de 150 kilogrammes, demandez s’il y a une limite de poids à respecter pour le plateau du tomodensitogramme.

Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas d’en prévenir votre médecin. Tous les types de radiographies ne sont pas conseillés pour les femmes enceintes.

En cas d’utilisation d’un milieu de contraste, un certain nombre de précautions supplémentaires devront être prises. Des mesures spéciales doivent par exemple être prises par les personnes diabétiques suivant un traitement à base de metformine (Glucophage(r), par exemple). Si vous prenez ce médicament, n’oubliez pas d’en aviser votre médecin. Indiquez également à votre médecin si vous avez déjà subi des effets indésirables dus à un milieu de contraste.

Effets secondaires

Le tomodensitogramme lui-même est un examen indolore. Certaines personnes éprouvent une sensation d’inconfort sur le plateau d’examen ou ont du mal à rester immobiles.

Si un milieu de contraste vous est administré, vous éprouverez éventuellement une légère sensation de brûlure lorsqu’il va pénétrer dans vos veines. Certaines personnes auront un goût métallique dans la bouche et une sensation de chaleur dans tout le corps. Ces réactions sont normales et ne durent en principe qu’une minute au plus.

Exposition aux radiations

Les tomodensitogrammes vous exposent à un certain degré de radiations. Les médecins conviennent généralement que les risques sont faibles par rapport au risque potentiel de l’absence de diagnostic en cas de problème de santé grave. Le risque lié à un seul tomodensitogramme est faible, mais ce risque augmente dans la durée en cas de radiographies ou de tomodensitogrammes multiples. Les appareils récents sont moins susceptibles de produire de radiations que les modèles plus anciens.

Si vous êtes enceinte, informez-en votre médecin. Afin d’éviter une exposition du bébé à des rayons nocifs, votre médecin sera éventuellement en mesure de faire appel à des examens d’un autre type (IRM ou échographie, par exemple) qui ne font pas appel aux rayons.

Préalablement à l’examen, n’hésitez pas à aborder avec votre médecin les risques liés à un tomodensitogramme crânien afin d’être en mesure d’évaluer les risques et avantages pour votre état de santé.

Réactions allergiques au produit de contraste

Si vous avez déjà présenté une réaction allergique à un produit de contraste, prévenez votre médecin.

Le milieu de contraste contient ordinairement de l’iode, un produit susceptible de provoquer nausées, vomissements, éruptions cutanées, urticaire, démangeaisons, ou éternuements chez les personnes allergiques. Des stéroïdes ou antihistaminiques pourront être administrés préalablement à l’injection du produit de contraste afin de soulager ces symptômes. Les personnes atteintes de diabète ou de maladie rénale pourront devoir ingérer davantage de liquides après l’examen afin de favoriser l’élimination de l’iode du corps.

Dans de rares cas, le milieu de contraste peut déclencher une réaction anaphylactique, à savoir une allergie générale susceptible d’être mortelle. En cas de troubles respiratoires, en prévenir immédiatement le manipulateur de l’appareil.

Remarque : Les tomodensitogrammes sont dotés d’un dispositif de communication interne permettant une conversation bilatérale.

Résultats

Le radiologue va interpréter les résultats et transmettre un rapport à votre médecin. Les images sont archivées sur support électronique pour consultation ultérieure. Le médecin va s’entretenir avec vous du rapport transmis par le radiologue.

Les pathologies susceptibles d’être repérées via tomodensitogramme crânien sont notamment les suivantes :

  • accident vasculaire cérébral ;
  • anévrisme cérébral
  • saignement d’un abcès cérébral, hémorragie
  • tumeur ou autre masse cérébrale
  • infection ou enflure cérébrale
  • vaisseaux sanguins anormaux (malformation artério-veineuse)
  • atrophie des tissus cérébraux
  • accumulation de liquide dans le crâne (hydrocéphalie)
  • fracture ou lésion à la tête, au visage ou au crâne
  • une anomalie congénitale ;
  • anomalies de l’ossature crânienne.

A lire aussi

Érythème fessier du nourrisson : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pouls faible ou absence de pouls : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Prendre de la teinture mère de propolis pour rester en forme

Claude

Symptômes à ne pas ignorer chez les enfants : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Retard de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Brûlure au premier degré : définition, cause, symptômes, traitement

Irene