comprendre-facilement.fr
Infection au virus du Nil occidental
Santé

Infection au virus du Nil occidental (fièvre du Nil occidental) : définition, cause, symptômes, traitement

Une simple piqûre de moustique peut se transformer en un trouble très grave si vous êtes infecté(e) par le virus du Nil occidental. Les moustiques transmettent ce virus après avoir piqué un oiseau infecté et qu’ils piquent ensuite une personne. Bien que toutes les personnes qui se font piquer par des moustiques infectés n’attrapent pas la maladie, celle-ci peut se révéler grave chez les personnes qui présentent un système immunitaire affaibli ou chez les personnes âgées. S’il est diagnostiqué et traité rapidement, la perspective du rétablissement suite au virus du Nil occidental est bonne, selon les Instituts nationaux de santé (National Institutes of Health).

Symptômes

Les symptômes de l’infection au virus du Nil occidental peuvent varier en gravité. Les symptômes sévères surviennent chez une personne infectée sur 150, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention (CDC)). Des exemples de symptômes sévères incluent :

  • fièvre ;
  • confusion ;
  • convulsions ;
  • faiblesse musculaire ;
  • perte de la vue ;
  • engourdissement ;
  • paralysie ;
  • état comateux.

Les formes légères du virus du Nil occidental provoquent des symptômes ressemblant à la grippe et peuvent être confondus avec celle-ci. Les symptômes modérés regroupent :

  • fièvre ;
  • maux de tête ;
  • courbatures ;
  • nausées ;
  • vomissements ;
  • ganglions lymphatiques enflés ;
  • érythème sur la poitrine, l’estomac et/ou le dos.

Le virus du Nil occidental modéré ne dure pas aussi longtemps que la forme sévère, qui peut durer plusieurs semaines. La forme sévère peut provoquer des lésions cérébrales permanentes dans de rares cas. On estime que 80 % des personnes qui sont infectées par des piqûres de moustiques ne ressentent aucun symptôme. Si vous avez le virus de Nil occidental, les premiers symptômes apparaîtront généralement dans les trois à 14 jours suivant la piqûre, selon les CDC.

Causes

Des moustiques infectés propagent généralement le virus du Nil occidental. Le moustique pique d’abord un oiseau infecté puis pique un humain ou un autre animal. Dans de rares incidents isolés, le virus peut être propagé par des transfusions sanguines, des transplantations d’organes, l’allaitement maternel ou la grossesse. Le virus du Nil occidental ne se transmet toutefois pas par le baiser ou en touchant quelqu’un.

Diagnostic

Dans certains cas, les médecins peuvent diagnostiquer le virus du Nil occidental en analysant un prélèvement sanguin. Une simple analyse de sang peut déterminer si vous avez du matériel génétique ou des anticorps associés au virus du Nil occidental dans votre sang.

Si vos symptômes sont sévères et liés au cerveau, votre médecin pourra prescrire une ponction lombaire. Cet examen consiste à insérer une aiguille dans la colonne vertébrale pour en extraire du liquide. Si le liquide contient une quantité élevée de globules blancs, signe d’une infection, le virus du Nil occidental peut être la cause. Des scanners d’imagerie, tel qu’une IRM, peuvent également aider à détecter une inflammation et un œdème du cerveau.

Traitement

Sachant que c’est un virus qui cause la maladie, le virus de Nil occidental n’a pas de remède médical. Toutefois, vous pouvez prendre des antalgiques en vente libre tels qu’ibuprofène ou aspirine, pour soulager les courbatures et les maux de tête qui accompagnent le virus du Nil occidental.

Si vous ressentez des symptômes sévères, tels qu’un œdème cérébral, votre médecin pourra vous donner des liquides et des médicaments en intraveineuse pour minimiser les infections potentielles.

Prévention

Étant donné que chaque piqûre de moustique augmente votre risque d’infection, prenez des mesures pour prévenir le virus du Nil occidental chaque fois que vous êtes dehors. Cela implique le fait de se couvrir la peau autant que possible en portant des chemises à manches longues, des pantalons et des chaussettes. Vous pouvez également utiliser une lotion anti-insecte.

Les moustiques sont attirés par l’eau stagnante. En éliminant toute eau stagnante autour de votre maison, vous pouvez réduire votre risque de piqûre. Les fenêtres et les portes de votre maison devront également être équipées de moustiquaires pour empêcher les moustiques d’entrer dans la maison.

Les piqûres de moustiques sont les plus fréquentes de fin août à début septembre, selon les Instituts nationaux de santé. Au fur et à mesure que le temps se rafraîchit, votre risque se réduit étant donné que les moustiques ne survivent pas dans les températures froides.

Un vaccin est disponible pour protéger les chevaux contre le virus du Nil occidental. Toutefois, il n’existe encore pas actuellement de vaccin pour les humains.

A lire aussi

Érythème fessier du nourrisson : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La maladie des os de verre (Ostéogénèse imparfaite) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tomodensitogramme crânien : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Retard de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Névrite optique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La vitamine C : l’un des actifs incontournables pour être en bonne santé 

Tambi