comprendre-facilement.fr
Maison et Jardin

Tout savoir sur l’élagage d’un arbre

Rate this post

Actuellement, tailler les arbres est devenu un véritable métier. C’est un service dont de nombreux propriétaires immobiliers ont besoin. Plusieurs raisons peuvent amener un client à recourir à ce service, et le plus fréquent c’est la raison sécuritaire. L’arbre menace de ruiner la maison lorsqu’elle est trop près et surtout grandie.

Les objectifs d’un élagage d’un arbre

Il peut y avoir de nombreux objectifs lors de l’élagage d’un arbre. Il peut s’agir de la réduction du poids qui a pour objectif de réduire le risque de défaillance de la branche.

Parfois, trop de branches peuvent être un danger pour la maison à côté. Ou encore, les branches mortes peuvent tomber sur la tête des enfants. L’élagage est dans ce cas une mesure de sécurité.

Par ailleurs, les branches sont trop dominantes sur le jardin, il est aussi nécessaire de réduire l’ombre en taillant l’arbre.

Le maintien de la santé de l’arbre implique l’intervention d’un professionnel comme cet élagueur qui se trouve dans le 94. Notamment pour les arbres fruitiers, pour promouvoir la production de fleurs ou de fruits, il faut recourir au service d’élagage.

Les feux et les branches risquent de consommer les alimentations.

Et pour finir, pour le design d’un jardin, l’élagage est une étape essentielle pour améliorer la vue, ou tout simplement, améliorer l’aspect esthétique de l’arbre.

Quel que soit le but, couper un arbre et enlever le feuillage exposera l’arbre à une infection bactérienne ou fongique. Mais cela lui permet aussi d’induire différentes réactions de stress selon le type d’arbre. Par conséquent, l’élagage doit être fait correctement pour permettre à l’arbre d’obtenir une autre meilleure chance de se guérir et de maintenir sa santé.

Que faut-il faire ?

Avant de faire des coupes, il est important d’avoir une connaissance de base de la façon dont les branches sont attachées les unes aux autres et même au tronc de l’arbre. Lorsqu’une petite branche pousse de la grande branche ou du tronc, il y a un collier de branche (habituellement une crête qui traverse perpendiculairement la base de la plus petite branche à un angle d’environ 40 degrés, selon les espèces) sur la branche parente. Il est formé par le bois qui se chevauche de la branche et du tronc qui forme un fort attachement entre les deux. Les propriétés physiques de cette zone, combinées aux produits chimiques produits par l’arbre, rendent difficile la propagation de l’infection de la branche dans le tronc. Pour cette raison, il est important lors de l’élagage, de faire une coupe propre juste à l’extérieur du col de branche. Si la coupe est faite sans déchirures et sans rupture, l’arbre aura la meilleure chance de se guérir sur la coupe.

Les mauvaises coupes sont celles faites trop loin du col de branche, ou trop plates au tronc. Pour ne pas les déchirer, il faut faire une petite coupe (1/4 à 1/3) à travers le dessous de la branche un peu à l’extérieur du col, puis faire une deuxième coupe sur le côté supérieur légèrement plus loin encore qui chevauche le premier. Cela permettra à la branche de se casser et de se séparer soigneusement avec la division ou le démontage au-delà du col. Il existe une règle générale que les arboriculteurs utilisent lors de la sélection des branches à couper, appelée règle des tiers. Cette règle stipule que, dans la mesure du possible, la branche enlevée ne doit pas dépasser 1/3 du diamètre de la branche parente ou d’où elle provient. Cette règle est faite pour s’assurer que la coupe n’est pas si grande que l’arbre ne peut pas guérir sur elle, et laisse une branche assez forte ou une tige pour assumer ce qu’on appelle la « domination apale » ou en d’autres termes devenir la partie principale de la tige restante.

 

Related posts

Votre chaudière se met en sécurité ?

Tambi

Quelle est la capacité de stockage d’un coffre fort ?

Tambi

Le chauffage au sol: Lequel choisir ?

Tambi